Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Drame à Mossoul : un deuil national de trois jours en Irak

© Zaid AL-OBEIDI / AFP
Les Irakiens manifestent lors d'une vigile dans la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, le 22 mars 2019, un jour après le chavirement d'un ferry rempli de familles célébrant le nouvel an kurde, faisant au moins 100 morts.
Partager

Alors que l’Irak fêtait le nouvel an kurde, un terrible drame s’est produit à Mossoul avec le naufrage jeudi sur le Tigre d’un bac transportant une centaine de personnes, essentiellement des femmes et des enfants. Un deuil national de trois jours a été décrété par le Premier ministre irakien, la communauté internationale fait part de son soutien.

Ce devait être une belle journée pour fêter le Nouvel An kurde, Norouz, la fête des mères ainsi que l’arrivée du printemps. De nombreuses familles avaient embarqué à bord d’un bac pour traverser le Tigre, le fleuve traversant Mossoul, en direction de parcs aménagés où les Irakiens piquent-niquent traditionnellement pour Norouz, un jour férié dans leur pays. Mais l’embarcation s’est retournée et a sombré dans les flots faisant une centaine de victimes.

Deuil national de trois jours

L’accident résulterait de la conjonction entre la surcharge du bateau et le haut niveau du Tigre après d’importantes pluies ces derniers jours, a confié une source sur place. Selon le ministère de l’Intérieur irakien, 94 personnes ont péri dans le naufrage et 55 ont pu être secourues. Plus tôt dans la journée, les autorités avaient indiqué que 19 enfants et 33 femmes s’étaient noyées.

Ce naufrage a provoqué un vif émoi dans cette ville du nord de l’Irak, déjà meurtrie par trois longues années (2014-2017) de présence des jihadistes. Les festivités venaient d’y reprendre depuis peu. D’où le choc dans la population et dans tout le pays. Un deuil national de trois jours a été décrété par le Premier ministre irakien, Adel Abdel Mahdi, qui s’est, par ailleurs, rendu sur place.

À travers le monde, de nombreuses institutions et des personnalités ont réagi. À l’annonce de ce drame, l’ONU a déploré « une terrible tragédie ». Le pape François, pour sa part, a fait part de sa « profonde tristesse » et de sa « solidarité dans la prière » :

Le Directeur Pays Irak de l’Œuvre d’Orient, Loys de Pampelonne, est également sous le choc :

Basée à Lyon, la Fondation Saint-Irénée, à l’origine du jumelage Lyon-Mossoul, a fait part de son émotion. La Fondation lance de nouveaux projets à Mossoul, notamment la construction d’une résidence pour des étudiants chrétiens :

Messe à Notre Dame de Fourvière

Hasard du calendrier, le nouvel évêque de Mossoul, Najeeb Michaeel Moussa sera en visite de deux jours à Lyon à partir de lundi prochain dans le cadre du parrainage entre les deux diocèses. Monseigneur Najeeb présidera la messe de la fête de l’Annonciation à la basilique Notre-Dame de Fourvière le lundi 25 mars à 17h30 en union de prière avec la centaine de victimes de l’accident fluvial à Mossoul du 21 mars.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]