Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Au Louvre, un spectaculaire gisant du Moyen Âge retrouve ses couleurs

© Hervé Lewandowski
Partager

Le spectaculaire tombeau de Philippe Pot, datant de la fin du Moyen Âge, vient d’être restauré. Un quart de siècle après sa dernière restauration, la nécessité d’intervenir à nouveau sur le tombeau s’était imposée en 2018 à la suite d’une étude menée par un groupe de restaurateurs et des analyses approfondies par le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF). L’étude de polychromie a permis de reconstituer les belles couleurs d’origine.

Commandé — et peut-être imaginé — par Philippe Pot, grand sénéchal de Bourgogne, en 1480, le tombeau était destiné à prendre place dans une chapelle de la prestigieuse abbaye de Cîteaux près de Dijon. Huit pleurants presque grandeur nature, drapés de noir et porteurs d’écus armoriés semblent marcher, portant la dalle où repose le corps du chevalier en prière, en armure et tunique héraldique. Conservé au Louvre, le tombeau s’offre désormais de nouveau à la vue des visiteurs, splendide point d’orgue des salles de sculptures françaises du XVe siècle.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
La rédaction d'Aleteia
Garder la bonne distance
Domitille Farret d'Astiès
La beauté révélée par le froid
La rédaction d'Aleteia
Quand François rencontre Raoni