Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mozambique : au secours de milliers de victimes après le passage du cyclone Idai

Rick Emenaket / Mission Aviation Fellowship / AFP
Le cyclone Idai a dévasté le Mozambique et le Zimbabwe.
Partager

Le cyclone Idai a dévasté le Mozambique et le Zimbabwe en fin de semaine dernière. Selon un dernier bilan, la catastrophe naturelle a déjà fait 180 morts. Les autorités craignent cependant qu’il dépasse les 1.000 morts en raison de l’urgence sanitaire. Face à cette situation, l’aide humanitaire s’organise.

« Nous avons du mal à obtenir des informations de Beira, il n’y a pas de communication. Il manque de nourriture, d’eau et d’abris ». Le responsable humanitaire de Caritas Mozambique, Antonio Anosso, ne cache pas son inquiétude. La deuxième ville du pays, 530.000 habitants, a été détruite à 90% avec le passage jeudi du cyclone Idai. Des vents de 195 km/h précédés par d’intenses précipitations ont dévasté le pays et provoqué de nombreuses inondations. Les premières équipes de secours n’ont atteint la ville que dimanche, laissant craindre le pire sur le bilan humain.

« Les eaux des rivières Pungue et Buzi ont débordé et fait disparaître des villages entiers, isolant des communautés. Il y a des corps qui flottent » a indiqué Filipe Nyusi, le président de la République du Mozambique, assurant que « plus de 100.000 personnes ont besoin d’aide alimentaire ». Des membres locaux de la CAFOD (Catholic international development charity) effectuent d’ores et déjà des évaluations rapides dans les zones les plus touchées pour répondre aux besoins de première nécessité, ils apportent aux sinistrés des kits d’hygiène de l’eau et de la nourriture. Caritas International a annoncé pour sa part son intention d’envoyer deux équipes en renfort et d’importer 1.500 tentes pour la ville dévastée de Beira.

Le programme alimentaire des Nations unies (PAM) a pu faire parvenir un premier avion-cargo avec 22 tonnes de matériel, un premier hélicoptère travaille actuellement sur le terrain tandis que deux autres sont déjà en route. Le PAM a pour objectif d’apporter une aide alimentaire à près de 500.000 à 600.000 personnes dans les semaines à venir, a indiqué l’organisation. Selon le personnel du PAM sur place, « tout ce qu’ils voient, c’est de l’eau. Si les gens ont de la chance, ils sont sur le toit de leur maison et ils demandent de l’aide », a décrit le porte-parole du PAM, Hervé Verhoosel. La Croix Rouge avait mobilisé pour sa part plus de 200 volontaires avant même l’arrivée du cyclone.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]