Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconTribunes
line break icon

Le prix de la GPA soi-disant « éthique »

WOMAN PREGNANT

Kwangmoozaa I Shutterstock

Xavier Mirabel - Publié le 19/03/19

La logique de la fausse égalité entre les couples entraîne mécaniquement le droit à l’enfant par GPA. Devant le scandale des ventres loués pour la satisfaction de couples infertiles mais riches, a été inventé le concept de « GPA éthique ».

Voilà quelques semaines que l’on entend parler de « GPA éthique » avec une insistance certaine. L’expression revient dans la bouche de journalistes et de responsables politiques. Rappelons tout d’abord que la GPA, c’est la « grossesse pour autrui » autrement dit le recours à une mère porteuse. La GPA est interdite en France. Mais elle est revendiquée par des couples infertiles en raison d’une absence d’utérus chez la mère par exemple. Ces couples trouveront peut-être une réponse dans la greffe d’utérus, les premières naissances sont annoncées en France courant 2019.




Lire aussi :
« Big Fertility », le film qui dénonce le business de la GPA aux États-Unis

Une pseudo-égalité

La GPA est surtout revendiquée par des hommes qui veulent procréer. De leur côté, les couples de femmes exigent le droit à la PMA au nom de l’égalité avec les couples hommes-femmes. Si elles obtiennent gain de cause, la GPA demandée par les couples d’hommes pourrait bien devenir inéluctable, légitimée par une pseudo-égalité. Pourtant, l’égalité consisterait à donner les mêmes droits aux personnes se trouvant dans la même condition. Or un couple composé d’un homme et d’une femme n’est pas exactement dans la même condition que deux hommes ou que deux femmes.

La PMA pour les femmes seules ou les couples de femmes sera à l’ordre du jour des prochaines lois de bioéthique. La GPA n’y figurerait pas. Toutefois, ceux qui travaillent à sa légalisation ne désarment pas et tenteront de l’introduire par le biais des amendements. Voilà sans doute ce qui explique cette offensive médiatique de promotion de la soi-disant GPA éthique. Pourtant, la GPA ne peut être « éthique ». Vous pouvez acheter, vendre, posséder un objet ou un animal, vous ne pouvez rien faire de la sorte avec une personne humaine. C’est une question de dignité !




Lire aussi :
La GPA, démarche altruiste ou exploitation de la femme ?

Même gratuitement, une pratique indigne

La GPA passe par un contrat entre des personnes demandeuses d’un enfant et une femme qui « loue » ses services. Ce contrat définit la vie et la destination de l’enfant, et éventuellement sa mort s’il souffre de handicap. En aucune façon, la GPA n’est compatible avec la dignité de la personne humaine, même si la mère est peu ou pas payée, simplement indemnisée. GPA ne rime pas avec éthique : elle s’accorderait plutôt avec exploitation ou esclavage.

Tribune publiée en partenariat avec RCF Nord-de-France.

Tags:
Bioéthiquemere porteusepma gpa
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement