Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Naufrage du « Grande-America » : une deuxième nappe de pollution découverte

© LOIC BERNARDIN / MARINE NATIONALE / AFP
Cette photo publiée le 12 mars 2019 par la Marine Nationale française montre des flammes sur le navire de commerce italien Grande America dans le golfe de Gascogne, au large de la côte française.
Partager

Trois jours après le naufrage du navire italien « Grande-America », l'événement suscite une attention accrue. Ce jeudi 14 mars 2019, François de Rugy, ministre de la Transition écologique, a annoncé l'apparition d'une deuxième nappe.

Après qu’un incendie s’est déclaré à son bord, le navire italien Grande-America a sombré à 333 kilomètres au large de La Rochelle (Charente-Maritime) ce mardi 12 mars. Alors qu’une première nappe d’hydrocarbures de 13 kilomètres de long par 7 de large avait déjà été remarquée, une deuxième a été constatée au large des côtes françaises, ainsi que l’a annoncé ce jeudi François de Rugy, ministre de la Transition écologique. Et les deux nappes pourraient atteindre les côtes françaises d’ici dimanche ou lundi. Le risque de pollution est donc extrêmement élevé.

Dès ce samedi, si les conditions météorologiques le permettent, une première opération de pompage sera tentée. Les différents départements de la côte Atlantique, qui se préparent à une marée noire, ont mobilisé les services concernés. Rappelons que le navire, dont l’équipage a pu être évacué à temps, transportait 365 conteneurs, dont 45 renfermaient des matières dites « dangereuses », de nombreux véhicules ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd. « Nous suivons avec évidemment beaucoup, beaucoup, beaucoup d’attention la situation », a déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]