Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les Français lisent un peu plus qu’avant, mais font plus attention à leur portefeuille

BOOKSTORE; LIVRE
© BPTU - Shutterstock
Partager

À l’occasion du Salon du livre qui ouvre ses portes du 15 au 18 mars prochains Porte de Versailles à Paris, le Centre national du livre (CNL) et l'Ipsos ont dévoilé une étude sur les Français et leur pratique de la lecture.

« L’ennui, qui dévore les autres hommes au milieu même des délices, est inconnu à ceux qui savent s’occuper par quelque lecture. Heureux ceux qui aiment à lire », a écrit Fénelon dans Les Aventures de Télémaque. Et qu’en est-il des Français ? Périssent-ils d’ennui ou sont-ils des gens heureux ? Basée sur un échantillon de mille personnes, l’étude de l’Ipsos, réalisée tous les deux ans par le Centre national du livre (CNL), se félicite cette année d’un nombre de lecteurs un peu plus important qu’en 2017. En 2019, 88% des Français se déclarent lecteurs, soit 4% de plus qu’il y a deux ans. Ils lisent en moyenne 21 livres par an, c’est un de plus qu’il y a deux ans. 31% des Français sont considérés comme de « grands lecteurs » (plus de 20 livres lus au cours des 12 derniers mois), et sont majoritairement les plus de 65 ans (28 livres par an) et les femmes (26 livres). Si le roman reste le genre littéraire le plus prisé, trois autres sont en nette progression : les œuvres de science-fiction, les livres de développement personnel et les mangas. Cette dernière tendance fait de la France le deuxième consommateur mondial de mangas. Dans un communiqué du mois de janvier, l’institut allemand GfK a en effet démontré que les moteurs de l’industrie du livre sont désormais la BD et plus particulièrement le manga, qui a progressé de 11% en un an.

Les Français lisent un peu plus, mais se fournissent différemment

Crise du pouvoir d’achat ou souci écologique ? Quelle qu’en soit la raison, l’étude du CNL met en lumière de nouvelles tendances dans la manière de se procurer les livres : livres d’occasion, achat en ligne et emprunts à la bibliothèque. En 2019, un tiers des lecteurs a eu recours à l’achat d’occasion. Les grands lecteurs, notamment chez les seniors, achètent de moins en moins de livres neufs (-5 points par rapport à 2017).

Si les achats en librairies, notamment spécialisées, ont progressé, ceux dans les hypermarchés sont en recul constant depuis plusieurs années. En cinq ans, la part de marché des grandes surfaces alimentaires dans le livre est passée de 20% à 15%, soit un poids à peu près équivalent à celui de l’e-commerce, rapporte le Figaro. L’étude du CNL corrobore les faits. L’achat par Internet est privilégié par les consommateurs et ce pour plusieurs raisons : l’absence de librairie à proximité, la crainte de ne pas avoir le livre recherché en stock, la difficulté à commander en librairie, et enfin, l’impression que les prix en librairies sont plus élevés que sur Internet.

Dans ce même souci d’économie, les emprunts dans les bibliothèques se font également de plus en plus nombreux. En 2019, près de la moitié des Français empruntent des livres à la bibliothèque, soit 4 points de plus par rapport à 2017, bien que le besoin de posséder le livre reste le frein majeur à l’emprunt.

12 ouvrages qu’un chrétien doit avoir lus, relus, médités et savourés
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]