Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Au Pérou, l’Église se joint au gouvernement pour lutter contre les maladies tropicales

© Wikilmages | Pixabay
Un moustique tigre. Le virus du chikungunya est transmis à l’homme par la piqûre du moustique tigre (Aedes albopictus) ou du moustique Aedes aegypti.
Partager

En lien avec le ministère de la Santé, des prêtres péruviens sont désormais chargés d'informer la population au sujet de certaines maladies tropicales et de la former aux gestes de prévention à adopter.

Alors que la dengue, le zika et le chikungunya sévissent dans le nord du Pérou depuis le mois de janvier et qu’une alerte d’épidémie a été lancée par le gouvernement le 9 février dernier, le gouvernement a signé un accord de coopération avec le diocèse de Chulucanas, situé dans la province de Morropón, au nord du pays, afin de mener une campagne de prévention conjointe.

Ces maladies infectieuses sont transmises par les piqûres de moustiques, qui prolifèrent tout particulièrement pendant la saison des pluies, de décembre à avril. Depuis le début de l’année, ce sont quelque 2.000 cas de dengue, 100 cas de zika et 40 cas de chikungunya qui ont été recensés dans les régions de Loreto et Piura, rapporte le journal La Croix. Dans ce pays à très forte majorité catholique, l’Église catholique est naturellement apparue comme une alliée de choix.

Des messages diffusés pendant la messe

Cette campagne va s’effectuer à travers la diffusion de messages préventifs lors des messes dominicales. Les prêtres seront formés, chargés d’avertir leurs paroissiens et de les éduquer aux méthodes d’élimination des foyers de prolifération des insectes ainsi qu’aux tâches de fumigation. Des messages de prévention seront également diffusés via la chaîne de radio Emmanuel, gérée par l’Église catholique. Mgr Daniel Turley Murphy, évêque de Chulucanasa, s’est félicité de cette action conjointe et s’est engagé à s’y investir. « Mieux vaut prévenir que guérir », a-t-il affirmé. « Nous apporterons tout notre soutien à ces actions en faveur du bien-être de la population ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]