Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Écologie : le succès du label « Église verte »

© Église verte
Partager

Depuis presque 18 mois, le label intitulé « Église verte » invite paroisses et communautés à une conversion écologique au moyen d’actions concrètes.

Lancé en septembre 2017, le label « Église verte » est un outil destiné à encourager les communautés chrétiennes à s’engager à la suite de Laudato Si et à mener des actions concrètes pour vivre en cohérence leur foi et leur engagement au service de ce que le pape François appelle la « maison commune ». Si certaines communautés, déjà bien engagées au moment du lancement du label, étaient d’une certaine façon pionnières du projet (on pense par exemple à la paroisse parisienne Notre-Dame-de-la-Croix de Ménilmontant (XXe) qui avait installé des ruches à flanc d’église), pour d’autres, la volonté de se mettre en route est née plus tard. Parmi les brillantes idées on peut mentionner celles-ci : proposer aux paroissiens d’utiliser des vélos pour se rendre à la messe, opter pour des produits en vrac et des gobelets réutilisables au cours des rencontres paroissiales, lancer un compost paroissial, remplacer les lumignons en plastique par d’autres avec support durable.

Lire aussi : Un guide pratique pour une conversion écologique accessible

On compte 250 communautés engagées

Aujourd’hui, le label écologique œcuménique est en pleine croissance et compte 250 communautés partout en France déjà engagées dans ce processus, dont plus de la moitié ont déjà reçu le label. Un succès très rapide, quand on sait que l’objectif de départ était d’atteindre 100 adhérents en trois ans. « Nous sommes un peu surpris et enthousiasmés », confie Laura Morosini, l’animatrice du label, à Aleteia. La jeune femme a notamment fait part de sa joie de constater que Laudato Si et la Cop 21 ont donné un nouveau cap à de nombreux mouvements d’Église.

© Capture d'écran Google
Les communautés « Église verte » déjà engagées dans la démarche. Les différentes couleurs représentent le niveau de label.

Ce label « permet à la fois de faire partie d’une communauté, d’échanger avec les autres et d’entreprendre des démarches œcuméniques », ajoute-t-elle. Parmi les communautés concernées, 75% sont des églises mais on compte aussi des monastères, des centres spirituels, des habitats partagés, des écoles… Et les initiatives sont nombreuses à fleurir. À Meudon-la-forêt (Hauts-de-Seine), la paroisse du Saint-Esprit a monté une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) paroissiale. Ailleurs, un foyer propose des ateliers de réparation d’électroménager, une paroisse invite à confectionner des cosmétiques maison pour Noël et une autre propose un Carême sans plastique. Et on espère bien que ce n’est que le début de l’aventure et que de nombreuses autres initiatives verront le jour.

Lire aussi : À leur manière, ces saints étaient des pionniers de l’écologie

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]