Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une illusion d’optique transforme cette petite chapelle en une immense église

Santa Maria presso San Satiro church
Partager

Un effet d'optique surprenant conçu à Milan par l'architecte italien Bramante.

La cathédrale gothique de Milan est probablement l’édifice religieux le plus connu du nord-ouest de l’Italie. Mais peu de visiteurs savent qu’à quelques minutes à pied de l’imposant du Duomo se trouve un joyau architectural qui trompe les croyants depuis des siècles.

L’église Santa Maria presso San Satiro a été réalisée sur ordre de Gian Galeazzo Sforza. Ce noble milanais souhaitait ériger un lieu de culte à l’emplacement d’un ancien sanctuaire catholique construit en l’honneur de saint Satyrus, confesseur officiel du saint patron de Milan, saint Ambroise.

Santa Maria presso San Satiro
Pacomo Tasparini|Flickr|CC BY 2.0
Santa Maria presso San Satiro.

La construction de l’église débuta en 1471 et le chantier fut supervisé par le célèbre architecte Donato di Angelo di Pascuccio dit Bramante. C’est lui qui conçut l’église selon un plan en croix latine avec une abside de 9,7 mètres de profondeur. Mais la municipalité de Milan n’avait pas fourni les permis de construire pour un bâtiment de cette taille. Bramante, qui maîtrisait l’art de la perspective linéaire, y vit alors un défi. Il décida de conserver son dessin original mais de le « cadrer » dans un dixième de l’espace initialement prévu. Pour ce faire, il eut recours à une astuce visuelle : il réalisa l’abside du chœur en trompe-l’œil.

Santa Maria presso San Satiro Milan
Public Domain

L’illusion est saisissante. L’abside, qui ne mesure que 97 cm, donne l’impression qu’elle mesure 9,7 m quand on la regarde depuis l’entrée de l’église. Ce n’est que lorsque l’on se rapproche de l’autel de l’église que l’on peut se rendre compte de sa véritable taille. Un effet d’optique qui en a trompé plus d’un !

Outre ces effets optiques extraordinaires, San Satiro est un lieu incontournable de Milan. Elle abrite un portrait en terre cuite du Christ mort d’Agostino de Fondulis, considéré comme l’un des exemples les plus remarquables de la sculpture de la Renaissance.

En images : ces 10 églises et chapelles insolites
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]