Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Strasbourg : un rassemblement contre « l’antisémitisme et toutes les formes de haine de l’autre »

Frederick FLORIN / AFP
Près de 80 tombes ont été découvertes profanées le 19 février 2019 dans le cimetière juif de Quatzenheim, au nord-ouest de Strasbourg, dans le Bas-Rhin.
Partager

Plusieurs responsables religieux dont Mgr Ravel, évêque de Strasbourg, invitent à « un temps de rencontre interreligieuse » ce 26 février à 18h30 à côté de la cathédrale de la ville, afin de « dire non à l’antisémitisme et à toutes les formes de haine de l’autre ».

Une semaine après la stupeur, les actes. Après la triste découverte, mardi 19 février, de près de 80 sépultures profanées dans le cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), neuf responsables religieux d’Alsace dont Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, Christian Albecker, président de l’Union des Églises Protestantes d’Alsace et de Lorraine, Harold Weill, grand rabbin de Strasbourg et du Bas-Rhin, Claude Fhima, grand rabbin de Colmar et du Haut-Rhin ou encore Abdelhaq Nabaoui, président du Conseil Régional du Culte Musulman d’Alsace, appellent à un rassemblement interreligieux ce 26 février. Le rendez-vous est fixé à 18h30 sur le parvis de la Place du Château, à droite de la cathédrale de Strasbourg.

Lire aussi : Antisémitisme et christianophobie : la vraie convergence

Il s’agit d’un « temps de rencontre interreligieuse pour dire non à l’antisémitisme et à toutes les formes de haine de l’autre qui gangrènent notre société et qui contredisent nos enseignements respectifs », confie le diocèse de Strasbourg. Après la lecture par les responsables des cultes présents d’une brève déclaration commune, chacun est appelé à habiter le silence « de sa prière ou de sa méditation ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]