Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 03 décembre |
Saint François-Xavier
home iconPerles du Web
line break icon

Au Kenya, le recyclage des tongs érigé en forme d'art

© Capture d'écran YouTube | BBC

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 23/02/19

Alors que la protection de l'environnement est l'une des questions essentielles de ces dernières années, une entreprise kényane s'est lancée dans une activité de recyclage plutôt singulière.

Transformer des tongs en œuvres d’art… Voilà l’ambition d’Ocean Sole, une entreprise sociale qui recycle chaque année des milliers de « flip-flops » usagées ramassées sur les plages kenyanes qu’elle transforme en jouets, en produits artistiques ou encore en bijoux. En effet, alors que l’homme a produit 9 milliards de tonnes de plastique depuis les années 1950, les déchets en plastique (sacs, pailles, tongs oubliées par les touristes…) envahissent nombre de plages d’Afrique, dont celles du Kenya, pour terminer malheureusement bien souvent dans l’océan. Avec Ocean Sole, les tongs récupérées sur les plages sont envoyées dans un atelier de création à Nairobi, la capitale du pays, où elles sont nettoyées, découpées, assemblées et travaillées avant d’être vendues partout dans le monde.

Un projet écologique et économique

Lancé par des Kényans qui travaillent avec des associations partenaires, ce projet remplit de multiples fonctions. Écologique, il permet de nettoyer les plages et d’épargner les océans. Économique, il donne du travail à des locaux dans des domaines variés (collecte des tongs et artisanat). Selon l’entreprise, qui explique avoir recyclé plus d’un demi-million de tongs en 2017, ce projet donne un emploi à une centaine de personnes. Enfin, artistique, il contribue à la création d’objets et d’œuvres d’art uniques et bigarrées faites à la main par des travailleurs kényans : balles de jonglage, poubelles de recyclage, girafes décoratives, décorations murales… De quoi voir de toutes les couleurs.




Lire aussi :
Des soutanes en plastique recyclé : les Églises au défi de la pollution

Tags:
AfriqueÉcologieentreprisekenyasocial
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement