Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Au Kenya, le recyclage des tongs érigé en forme d’art

Partager

Alors que la protection de l'environnement est l'une des questions essentielles de ces dernières années, une entreprise kényane s'est lancée dans une activité de recyclage plutôt singulière.

Transformer des tongs en œuvres d’art… Voilà l’ambition d’Ocean Sole, une entreprise sociale qui recycle chaque année des milliers de « flip-flops » usagées ramassées sur les plages kenyanes qu’elle transforme en jouets, en produits artistiques ou encore en bijoux. En effet, alors que l’homme a produit 9 milliards de tonnes de plastique depuis les années 1950, les déchets en plastique (sacs, pailles, tongs oubliées par les touristes…) envahissent nombre de plages d’Afrique, dont celles du Kenya, pour terminer malheureusement bien souvent dans l’océan. Avec Ocean Sole, les tongs récupérées sur les plages sont envoyées dans un atelier de création à Nairobi, la capitale du pays, où elles sont nettoyées, découpées, assemblées et travaillées avant d’être vendues partout dans le monde.

Un projet écologique et économique

Lancé par des Kényans qui travaillent avec des associations partenaires, ce projet remplit de multiples fonctions. Écologique, il permet de nettoyer les plages et d’épargner les océans. Économique, il donne du travail à des locaux dans des domaines variés (collecte des tongs et artisanat). Selon l’entreprise, qui explique avoir recyclé plus d’un demi-million de tongs en 2017, ce projet donne un emploi à une centaine de personnes. Enfin, artistique, il contribue à la création d’objets et d’œuvres d’art uniques et bigarrées faites à la main par des travailleurs kényans : balles de jonglage, poubelles de recyclage, girafes décoratives, décorations murales… De quoi voir de toutes les couleurs.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]