Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sommet sur les abus sexuels : « le peuple de Dieu nous regarde » souligne le pape François

I-MEDIA
Partager

Le peuple de Dieu "nous regarde et attend de nous non pas de simples et réductrices condamnations, mais des mesures concrètes et efficaces", a déclaré le pape François lors de l'inauguration du sommet sur la protection des mineurs dans l'Eglise le 21 février 2019.

Au début de cette première session, l’assemblée s’est recueillie dans la prière. Après un chant, le Père Hans Zollner, membre du comité organisateur du sommet, assis près du pape François, a cité les paroles d’une victime d’abus, a constaté I.MEDIA. « Personne ne m’a écouté, ni mes parents ni mes amis, ni plus tard les autorités de l’Église. Ils ne m’écoutaient pas, pas même mes lamentations, je me demande, pourquoi ? Et je demande : pourquoi Dieu ne m’a pas écouté ». L’ensemble des évêques et cardinaux présents, ainsi que le pape, ont alors marqué un long moment de prière.

« Lourd est sur notre rencontre, le poids de la responsabilité pastorale et ecclésiale », a alors déclaré le successeur de Pierre. Cette responsabilité « nous oblige à discuter ensemble, de façon synodale, sincère et approfondie, sur la manière d’affronter ce mal qui afflige l’Église et l’humanité », a-t-il considéré. Le peuple de Dieu « nous regarde et attend de nous non pas de simples et réductrices condamnations, mais des mesures concrètes et efficaces à préparer ».

Soigner les blessures tant chez les enfants que chez les croyants

« Commençons donc notre chemin armé de foi et d’un esprit de parrhésie maximale, de courage et de concret ». Le souverain pontife a alors demandé au Saint-Esprit de soutenir les participants afin de les aider « à transformer ce mal en une opportunité de prise de conscience et de purification ». Il a enfin prié la Vierge Marie pour qu’elle éclaire les membres de l’Église afin qu’ils puissent « soigner les blessures graves causées par le scandale de la pédophilie, tant chez les enfants que chez les croyants ».

Après cette intervention, les participants ont écouté la première intervention du cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille (Philippines) sur le soin que doivent apporter les pasteurs aux blessures des fidèles. Pendant sa prise de parole, le haut prélat s’est effondré en larmes.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]