Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 28 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconActualités
line break icon

Vague d’émotion après la profanation d’un cimetière juif

Frederick FLORIN / AFP

Près de 80 tombes ont été découvertes profanées le 19 février 2019 dans le cimetière juif de Quatzenheim, au nord-ouest de Strasbourg, dans le Bas-Rhin.

Agnès Pinard Legry - Publié le 19/02/19 - Mis à jour le 20/02/19

Près de 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin) ont été découvertes profanées ce mardi, jour de rassemblements organisés partout en France contre l’antisémitisme.

C’est « avec la plus grande fermeté » que la préfecture du Bas-Rhin a condamné cet « acte antisémite odieux ». Alors que de nombreux rassemblements étaient prévus ce mardi 19 février contre la hausse récente des actes antisémites en France (+74% en 2018 d’après le ministère de l’Intérieur, ndlr), environ 80 sépultures du cimetière israélite de Quatzenheim ont été découvertes profanées, marquées à la bombe de croix gammées.




Lire aussi :
Les évêques de France présents au rassemblement contre l’antisémitisme

Alors que le parquet de Strasbourg a ouvert une « enquête de flagrance » confiée à la section de recherches (SR) de la gendarmerie de Strasbourg, Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin, a rappelé que « l’antisémitisme porte atteinte aux valeurs de la République que tous les Français ont en partage ». « Aucune violence, aucune manifestation de haine ou d’intolérance ne doit mettre en péril le vivre ensemble ».

« La négation de ce qu’est la France »

Cet événement a suscité une vague d’émotion et de nombreuses réactions au sein de la classe politique. Emmanuel Macron, qui s’est rendu au cimetière profané avant de rejoindre le Mémorial de la Shoah, a déclaré que « l’antisémitisme est la négation de ce qu’est la France ».

La dernière profanation d’un cimetière juif en Alsace avait été découverte le jour-même de l’attentat terroriste contre le marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre, à Herrlisheim, une commune située au nord-est de Strasbourg. Trente-sept stèles, ainsi que le monument des martyrs de la Shoah, avaient été recouvertes de graffitis antisémites.

Tags:
antisemitismeprofanation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement