Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vague d’émotion après la profanation d’un cimetière juif

Frederick FLORIN / AFP
Près de 80 tombes ont été découvertes profanées le 19 février 2019 dans le cimetière juif de Quatzenheim, au nord-ouest de Strasbourg, dans le Bas-Rhin.
Partager

Près de 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin) ont été découvertes profanées ce mardi, jour de rassemblements organisés partout en France contre l’antisémitisme.

C’est « avec la plus grande fermeté » que la préfecture du Bas-Rhin a condamné cet « acte antisémite odieux ». Alors que de nombreux rassemblements étaient prévus ce mardi 19 février contre la hausse récente des actes antisémites en France (+74% en 2018 d’après le ministère de l’Intérieur, ndlr), environ 80 sépultures du cimetière israélite de Quatzenheim ont été découvertes profanées, marquées à la bombe de croix gammées.

Alors que le parquet de Strasbourg a ouvert une « enquête de flagrance » confiée à la section de recherches (SR) de la gendarmerie de Strasbourg, Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin, a rappelé que « l’antisémitisme porte atteinte aux valeurs de la République que tous les Français ont en partage ». « Aucune violence, aucune manifestation de haine ou d’intolérance ne doit mettre en péril le vivre ensemble ».

« La négation de ce qu’est la France »

Cet événement a suscité une vague d’émotion et de nombreuses réactions au sein de la classe politique. Emmanuel Macron, qui s’est rendu au cimetière profané avant de rejoindre le Mémorial de la Shoah, a déclaré que « l’antisémitisme est la négation de ce qu’est la France ».

La dernière profanation d’un cimetière juif en Alsace avait été découverte le jour-même de l’attentat terroriste contre le marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre, à Herrlisheim, une commune située au nord-est de Strasbourg. Trente-sept stèles, ainsi que le monument des martyrs de la Shoah, avaient été recouvertes de graffitis antisémites.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]