Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Theodore McCarrick finalement renvoyé de l′état clérical

MCCARRICK
© Mazur/catholicchurch.org.uk-(CC BY-NC-SA 2.0)
Partager

Après avoir été reconnu coupable de nombreux crimes par la Congrégation pour la doctrine de la foi, l′ancien cardinal américain Theodore McCarrick a été renvoyé de l′état clérical le 15 février 2019. Le pape François a reconnu « la nature définitive » de cette décision.

En septembre 2017, le Saint-Siège avait été informé par l’archidiocèse de New York (Etats-Unis) que l’ancien cardinal McCarrick était accusé par un homme l’avoir abusé dans les années 1970. Depuis, de nombreuses accusations d′abus, notamment sexuels sur mineurs, avaient été dirigées vers celui qui a été à la tête de l’archevêché de Washington de 2000 à 2006. En juin dernier, le pape François lui avait interdit de célébrer publiquement son ministère avant d′exiger de lui, en juillet, sa démission du Collège cardinalice.

A moins de dix jours de l′important sommet sur les abus sexuels organisé à Rome du 21 au 24 février, la Congrégation pour la doctrine de la foi a pris la décision ″définitive″ de réduire l′ancien haut prélat américain de 88 ans à l′état de laïc. Cette sanction avait été prise le 11 janvier dernier, par le Congrès du dicastère, puis confirmée après un examen du recours de l′appelant le 13 février par la session ordinaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi. La décision a été notifiée à Theodore McCarrick le 15 février, indique encore le communiqué.

″Conformément à la loi″, le pape François a reconnu la ″nature définitive″ de cette décision, rapporte encore ce communiqué. Elle rend ainsi ce cas ″res iudicata″, ce qui signifie ‘autorité de la chose jugée’ : l′ancien archevêque émérite de Washington n′a donc plus la possibilité de faire recours. Theodore Edgar McCarrick est ainsi reconnu coupable des « crimes suivants perpétrés par un clerc », explique le Saint-Siège : « sollicitation en confession et violations du sixième commandement du Décalogue avec des mineurs et des adultes [tu ne commettras pas d′adultère, ndlr.], accompagnée de la circonstance aggravante de l’abus de pouvoir ».