Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Lyon, l’église devient le lieu de recueillement pour tout un quartier

© Bérengère Domaigné/ALETEIA
Partager

Après le dramatique incendie d’un immeuble à Lyon le 9 février dernier et la mort d’une jeune maman et de sa fille de 4 ans, c’est tout un quartier qui, à la suite d’une marche blanche, est venu se recueillir dans l’église Saint-Vincent-de-Paul (8e), ouverte pour l’occasion.

Les 800 bougies déposées au pied de l’autel de l’église Saint-Vincent-de-Paul, à Lyon, témoignent de la forte émotion et du recueillement de tout un quartier, encore sous le choc, après la disparition dans un incendie de Clara, une jeune maman enceinte de 8 mois et de sa petite fille Anna. Le drame a eu lieu samedi soir dernier, alors qu’était visée criminellement une boulangerie installée depuis peu, rue de Vienne dans le 8e arrondissement de Lyon. L’incendie a provoqué une explosion de gaz dans ce petit immeuble, où vivaient au 1er étage, Julien, Clara et leur fille Anna. Alors qu’il appelait les secours par la fenêtre, Julien a été projeté à l’extérieur par l’explosion et est aujourd’hui encore dans le coma.

© Bérengère Dommaigné / ALETEIA
Recueillement à Saint-Vincent-de-Paul pour la famille victime d'un incendie à Lyon

Une marche blanche a été organisée jeudi après-midi dans les rues du quartier rassemblant plus de 1.000 personnes dont le maire de Lyon, Gérard Collomb. En accord avec le curé, les cloches de l’église Saint-Vincent-de-Paul ont annoncé à toute volée le début de la marche puis des paroissiens bénévoles ont ouvert en grand les portes du sanctuaire, généralement fermé en semaine. Ainsi, de très nombreux habitants ont pu entrer dans l’église et venir se recueillir, trouver un peu de calme et de silence après ces événements bouleversants. Les collègues du lycée où Clara travaillait, les enfants de maternelle en classe avec Anna, ils sont venus nombreux déposer leurs larmes et leurs bougies et témoigner ainsi de leur présence auprès des familles.

Alors que l’actualité souligne ces derniers jours les attaques ou dégradations dans les églises, il est beau de voir à quel point une église reste un lieu de paix et de proximité où tous les habitants peuvent venir se recueillir et prier ensemble.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]