Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

1.700 nouveaux cas de cancer chez les enfants chaque année

CHILDHOOD,CANCER,LITTLE GIRL
Shutterstock
Partager

Si 1.700 nouveaux cas de cancer chez l’enfant sont recensés chaque année, les progrès de la médecine permettent aujourd’hui d'en guérir plus de quatre sur cinq. À l’occasion de la journée internationale du cancer de l’enfant ce vendredi 15 février, la Ligue contre le cancer réclame une loi permettant aux enfants touchés par la maladie d’accéder au « droit à l’oubli ».

Le cancer de l’enfant est une maladie rare qui représente 1 à 2% de l’ensemble des cancers. On dénombre environ 1.700 nouveaux cas chaque année en France chez les moins de 15 ans, et plus de 700 nouveaux cas chez les adolescents de 15 à 19 ans. Des progrès considérables ont pu être menés au cours des dernières décennies, permettant aujourd’hui de guérir plus de quatre enfants sur cinq, selon l’Institut national du cancer.

Cependant, la Ligue contre le cancer dénonce les discriminations et les inégalités auxquelles doivent faire face des personnes touchées par le cancer dans leur passé : refus d’assurance, surprimes, accès à l’emprunt, accès à l’embauche… La Ligue se mobilise afin que les anciens enfants malades puissent bénéficier du droit à l’oubli et n’aient plus à mentionner cette maladie dans leurs déclarations d’assurance, ce qui revient, selon elle, à une double peine et à une condamnation. C’est pourquoi elle demande la promulgation d’une loi permettant aux enfants touchés par la maladie d’accéder au « droit à l’oubli ».

« Les cancers chez l’enfant restent, encore aujourd’hui, souvent synonymes d’isolement et de rupture du lien social et scolaire. Si la Ligue contre le cancer soutient les orientations prises dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, il est de notre devoir d’exiger la mise en œuvre de solutions concrètes pour aider les enfants et leurs familles, avant, pendant et après la maladie », explique le professeur Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]