Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’info qui réjouit : des bateaux français pour nettoyer le canal de Suez

© EFINOR
Le navire nettoyeur Multi Cleaner
Partager

Les médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui, des bateaux français pour nettoyer le canal de Suez.

Les visites présidentielles ou gouvernementales dans des pays alliés sont, depuis des années, devenues l’occasion de signatures de contrats au profit de l’industrie française. Dans ce domaine, remplaçant la mainmise totale américaine, la France s’est taillée une place de choix en Égypte. La dernière visite du président de la République fut ainsi l’occasion pour le groupe de construction navale Efinor de signer un contrat de construction et de vente de cinq navires nettoyeurs dits Multi Cleaner.

Ces navires construits à Paimpol, d’une longueur de 13,5 mètres, destinés à la dépollution des ports et des côtes, seront utilisés dans le canal de Suez. La technologie utilisée, actuellement parmi les plus innovantes au monde, et brevetée en France, comporte un système de récupération des déchets intégré au navire. Les déchets solides, aussi bien que les hydrocarbures peuvent être récupérés.

Cette vente est évidemment importante pour la construction navale française, mais aussi pour l’équilibre écologique du canal, dont le doublement, opéré en 2015, pour répondre à la croissance du trafic maritime, a eu un impact tout à fait négatif sur la biodiversité dans la région.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]