Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un truc qui évite (presque) à tous les coups de se disputer avec son conjoint

COUPLE;AMOUREUX, DISPUTE
© Alejandro J. de Parga / Shutterstock
Partager

Cécilia et Mark, un couple américain, ont trouvé une astuce bien utile pour communiquer entre eux quand désaccord et incompréhension empêche toute discussion.

Tous les couples se souviennent de leurs premières disputes. Cécilia, c’était un soir alors qu’elle venait à peine de se fiancer. Elle ne sait même plus pourquoi elle en est arrivé à maugréer contre Mark. Elle se souvient seulement que son compagnon parlait beaucoup et qu’il lui exposait des opinions bien arrêtées sur plusieurs sujets. Elle n’était pas d’accord avec lui et ruminait son opposition sans réussir à la formuler. Elle ne voulait ni se disputer ni exprimer ce qu’elle ressentait. Elle ne savait pas exactement ce qu’elle ressentait d’ailleurs, elle savait juste qu’elle n’était pas d’accord.

Six mots bien utiles

Alors que Mark lui demandait si elle allait rester sans rien dire sur un sujet qui lui paraissait de la plus haute importance, tout ce que Cécilia a réussi à lui répondre avec colère était : « Je ne sais pas quoi dire ! » Mark lui a adressé un regard qui trahissait son incompréhension. Et il a prononcé ce qui deviendra les six mots les plus utiles de leur relation. Il a pris son ordinateur, le lui a tendu et a dit : « Peut-être que tu peux l’écrire ? » Elle a alors ouvert un nouveau document et a découvert que oui, elle pouvait écrire ce qu’elle ressentait.

À partir de ce soir-là, Mark et Cecilia ont gardé la même approche chaque fois qu’ils se trouvaient dans une impasse. Il disait ce qu’il pensait et elle écrivait. Ils se retrouvaient ensuite, quand Cécilia était en mesure de mettre des mots sur ce qu’elle ressentait. Ils pouvaient alors comprendre le problème, ou du moins écouter ce que l’autre avait à dire. Cette habitude a constitué un bon modèle pour eux à plusieurs égards, confie Cécilia : « Premièrement, cela m’a fourni un outil pratique à utiliser pour combattre ma tendance à me fâcher et à ne rien dire, à ruminer ma frustration. Deuxièmement, cela a aidé Mark à apprendre la patience et la créativité face à quelqu’un qui gère les situations de manière opposée à la sienne. Et enfin, cela nous a donné à tous les deux une compétence à utiliser dans d’autres domaines. Parce que nous nous aimions et que nous voulions passer le reste de notre vie ensemble, nous avons tous deux mis du nôtre pour que nos désaccords et nos disputes deviennent plus constructifs. »

Une astuce qui peut s’appliquer à toutes nos relations

À mesure que le temps passait, Cécilia parvenait de mieux en mieux à exprimer sa vision des choses immédiatement et son temps de réflexion s’est raccourci. Toutefois, il lui arrive encore d’écrire ses pensées avant d’engager une conversation, afin d’organiser ses pensées. Cette qualité peut être appliquée de manière générale à toutes nos autres relations qui gèrent les confrontations d’une autre façon que nous. Tout le monde n’a pas nécessairement de difficultés à mettre des mots sur ses émotions ressenties et à analyser les sentiments et les pensées clairement et rapidement. Mais on connait tous quelqu’un dans notre entourage pour qui c’est le cas, un ami, un membre de la famille, un enfant, un collègue. On peut lui suggérer de noter ce qu’elle ressent lorsqu’elle aussi se trouve dans une impasse. C’est étonnamment utile d’écrire une lettre à la personne qu’on souhaite affronter, que ce soit pour entamer la conversation ou pour la préparer. Apprendre à gérer les désaccords et à se disputer de manière saine implique généralement une courbe d’apprentissage et varie légèrement d’un couple à l’autre. Cela étant, il est important de se donner du temps et de prendre patience pour comprendre comment se confronter sainement à une personne qu’on aime.

Cécilia confie qu’elle n’est pas devenue une excellente communicante, et qu’elle ne le deviendra probablement jamais. Toutefois, elle assure qu’en ayant pris l’habitude de verbaliser ses frustrations et en entretenant une relation avec une personne qui l’aide patiemment à y arriver, la situation s’améliore.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]