Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Le Pape invite à prendre conscience du péché contre la nature

© Bess-Hamiti | Pixabay
Partager

Alors qu’il rencontrait samedi un groupe d’experts en théologie morale, le pape François a abordé la question du péché contre l’environnement.

« Nous ne sommes pas encore conscients de ce péché », a déploré le souverain pontife. Samedi 9 février, au cours d’un échange avec un groupe d’étudiants et professeurs en théologie morale, le successeur de Pierre a évoqué les questions liées à l’environnement, et notamment la maltraitance de la création, allant même jusqu’à parler de « péché » contre la nature. Il a constaté que lorsqu’il administrait le sacrement de réconciliation, les fidèles se reprochaient « rarement d’avoir violé la nature, la terre et la création », évoquant également « le cri de la terre, violée et blessée de mille manières par une exploitation égoïste ».

« La responsabilité de chaque personne et de chaque nation »

On sait le pontife argentin très engagé dans la préservation de l’environnement, ainsi qu’en témoigne sa deuxième encyclique, Laudato Si’, parue en mai 2015, qui invite à concilier foi et préoccupations écologiques. Le photographe Yann Arthus-Bertrand, touché par ce texte qu’il a qualifié de « révolutionnaire », a d’ailleurs choisi de l’illustrer avec ses propres images.

Le Pape a exhorté les fidèles à « prendre conscience du besoin urgent de participer fermement à un effort commun visant à prendre soin de la maison commune », affirmant que « la dimension écologique est une composante imprescriptible de la responsabilité de chaque personne et de chaque nation ».