Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Émoi après plusieurs actes de vandalisme dans les églises

© Wikimedia Commons
Cathédrale Saint-Alain de Lavaur (Tarn).
Partager

Au moins trois églises ont été victimes de dégradations depuis le début de la semaine, dans les Yvelines, le Tarn et le Gard.

Depuis ce lundi, ce sont pas moins de trois églises qui ont été victimes d’actes de vandalisme en France. Lundi 4 janvier au matin, à l’église Saint-Nicolas de Houilles (Yvelines), une statue polychromée du XIXe siècle représentant une Vierge à l’Enfant a été retrouvée gisant à terre, « complètement pulvérisée ». Le père François-Laurent Cœur, vicaire de la paroisse, explique qu’il s’agit du troisième acte de vandalisme en dix jours. Durant les dix derniers jours, un Christ en croix avait été jeté à terre à deux reprises, et un siège de célébrant renversé.

Tabernacle cassé, Christ en croix abîmé

Mardi soir, à la cathédrale Saint-Alain de Lavaur (Tarn), la secrétaire des lieux a été interpellée par une forte odeur de fumée. Le ou les auteurs du forfait avaient mis le feu à une nappe d’autel, ce qui a a eu pour effet de consumer la crèche, et distordu le bras du Christ en croix de manière à ce qu’il semble effectuer un dab (geste qui consiste à mettre sa tête dans le pli du coude et à tendre les bras parallèlement dans le sens opposé). Il semblerait que ce soient des élèves du lycée voisin qui soient les auteurs des faits. L’un d’entre eux est en effet venu se présenter à la gendarmerie jeudi après-midi.

À Nîmes (Gard), mercredi matin, ce sont des dégradations d’un autre type qu’on a découvert dans la petite église Notre-Dame des Enfants, située dans le quartier des Amoureux : tabernacle cassé, hosties jetées à terre, objets religieux dégradés, et cerise sur le gâteau, excréments jetés contre les murs. Selon le Midi Libre, une croix aurait même été tracée sur le mur avec des excréments. Le 31 janvier dernier, dans l’église de la Madeleine, à Vendôme (Loir-et-Cher), un tabernacle contenant des hosties consacrée avait été volé. Un geste considéré comme « une blessure pour la communauté chrétienne », selon le père Pierre Cabarat, curé des lieux.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]