Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mamie Foodie, quand les grands-mères se mettent aux fourneaux pour les entreprises

© Mamie Foodie
Mamie Marie-Ange, spécialiste de la cuisine mauricienne, et Mamie Martine, pro de la cuisine sénégalaise.
Partager

Mamie Foodie est une jeune start-up parisienne permettant à des personnes à la retraite de mettre leurs compétences culinaires au service d'entreprises.

Mamie Jocelyne et ses petits pâtés au poulet, Papi Gilles et ses tartelettes aux fraises, Mamie Andrée et sa galette des rois… Hum… On en a les papilles qui frémissent. Depuis 3 ans, Mamie Foodie met à l’honneur les talents culinaires de personnes retraitées. Ce service traiteur parisien est spécialisé dans la préparation et la livraison de plats pour des cocktails ou déjeuners d’entreprise.

© Mamie Foodie
Les petits pâtés au poulet de Mamie Jocelyne.

Fondé par Valentine Foussier et Joanna Pestour, deux jeunes femmes enthousiastes qui croient dur comme fer à la force de la transmission et au lien intergénérationnel, il poursuit un double objectif : apporter un complément de revenus à des personnes âgées et créer du lien social. « Cela nous tenait à cœur de mettre en valeur le savoir-faire culinaire des personnes âgées mais aussi de valoriser le fait maison et les recettes un peu oubliées », explique Joanna Pestour. Avec Mamie Foodie, la fin des haricots n’a pas encore sonné.

Mettre en valeur un savoir-faire

Depuis sa fondation, la petite entreprise a participé à plus de 400 événements. Une quinzaine de cuisiniers âgés de 60 à 78 ans travaillent à temps partiel pour la start-up, effectuant en moyenne deux à trois prestations par mois. De quoi mettre un peu de beurre dans les épinards. Si tous ces cordons-bleus n’ont pas forcément travaillé dans la restauration auparavant, une chose les rassemble : leur passion pour la cuisine. Ils aiment laisser mijoter, faire rissoler, assaisonner… Bref, mettre les petits plats dans les grands. Et bien entendu, chacun d’entre eux a ses spécialités et ses secrets de préparation selon sa région d’origine.

© Mamie Foodie
Mamie Patricia et Joanna Pestour, l'une des cofondatrices de la start up.

Créer du lien entre les générations

Au-delà du seul aspect gustatif, l’idée est bien sûr de permettre aux générations de se rencontrer et de sortir de l’isolement. Car les seniors ne se contentent pas d’être aux fourneaux : ils se chargent aussi du service une fois la livraison effectuée.

© Mamie Foodie
Papi Robert sert le champagne pendant un cocktail parisien.

Mamie Foodie travaille en partenariat avec les Petits frères des pauvres, ce qui lui permet d’intégrer des personnes en situation précaire à ses équipes et donne lieu à une véritable mixité. On le sait bien : dans la cuisine, bien des choses se jouent. « Nous avons toutes les deux appris à cuisiner avec nos grands-parents. C’était l’occasion de passer du temps avec eux. La cuisine est prétexte à des moments d’échange », poursuit Joanna. Nos grands-mères nous l’ont bien appris : cuisiner, ce n’est pas seulement remplir des estomacs, mais prendre soin de ceux qu’on aime.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]