Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’homme n’a que deux yeux, et cela s’explique

BLUE EYES
© Iko - Shutterstock
Partager

Nous poursuivons la quête spirituelle liée à notre anatomie en nous penchant sur nos yeux. Nous n’en avons que deux situés entre les oreilles et juste au dessus du nez. Nous aurions pu en avoir des dizaines ou n’en avoir qu’un au milieu du front comme les cyclopes, ou encore un devant et un derrière…

Dieu est le Dieu de l’abondance. Il aurait donc pu nous créer avec des yeux en pagaille, un peu comme les « Quatre Vivants » dans l’Apocalypse : « Au milieu, autour du Trône, quatre Vivants, ayant des yeux innombrables en avant et en arrière… Les quatre Vivants ont chacun six ailes, avec des yeux innombrables tout autour et au-dedans. » (Ap 4, 6.8)

Lire aussi : Pourquoi avons-nous deux oreilles et pas une seule ?

Le chiffre deux est important. Nous avons deux yeux, mais aussi deux oreilles, ce nombre doit attirer notre attention… Nous avons évoqué dans une chronique précédente à quoi servait le fait d’avoir d’avoir deux oreilles. Découvrons le lien particulier qui existe entre l’ouïe et la vue. Pour nous mettre sur la piste, Jésus nous dit : « Heureux celui qui croit sans avoir vu » (Jn 20, 29). Nous savons que « la foi vient de ce que nous entendons » (Rm 10, 17). Cette béatitude montre qu’un lien très fort existe entre la vue et l’ouïe. La foi qui se base sur la vue est fragile. La berlue nous guette à longueur de temps. L’image visuelle est flottante, gazeuse, éphémère et elle se loge dans l’intellect ; alors que la parole qui entre par nos oreilles va se loger dans les profondeurs de notre cœur.

Pourquoi les deux yeux sont-ils devant ?

Le fait que nous ayons deux yeux situés sur le devant et pas l’un devant et l’autre derrière est aussi une invitation anatomique que nous fait le Seigneur, de ne pas regarder en arrière, mais d’aller de l’avant. Rappelons-nous ce qui est arrivé à la femme de Loth. Elle a regardé en arrière et a été changée en statue de sel (Gn 19, 26). Lorsque nous regardons en arrière et fixons notre regard sur le passé, nous nous figeons plus ou moins selon l’intensité des situations vécues précédemment.

Nous avons deux yeux devant parce que, devant nous, se présente régulièrement deux chemins et il nous faut choisir : « Ainsi parle le Seigneur : voici que je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort. » (Jr 21, 8). Nos deux yeux ne forment qu’une image, mais cette image nous offre deux choix et il est important de discerner. Nous sommes donc invités à bien regarder, à inspecter, à analyser afin de ne pas nous égarer.

Lire aussi : Notre pif n’est pas un gadget !

Nous sommes nés par la Parole de Dieu et Adam et Ève étaient vivants par cette Parole. En mangeant le fruit de l’arbre de la connaissance, « leurs yeux s’ouvrirent » (Gn 3, 7) et leur vie ne reposa plus sur la stabilité de la parole, mais sur l’instabilité de la vue qui a pour conséquence la mort.

L’image et le son

Les actes que pose Jésus ne sont pas là pour en mettre plein la vue, mais pour édifier la foi. Ce que Jésus donne à voir est toujours accompagné d’une Parole. Quand il envoie les disciples annoncer la bonne Nouvelle, il leur dit : « Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” » (Lc 10, 9). Une image sans le son peut induire en erreur.

Un merveilleux résumé de notre problématique sensorielle est évoqué dans ce passage des psaumes qui fait état des conséquences de l’idolâtrie : « Les idoles des nations : or et argent, ouvrage de mains humaines. Elles ont une bouche et ne parlent pas, des yeux et ne voient pas. Leurs oreilles n’entendent pas, et dans leur bouche, pas le moindre souffle. Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font, ceux qui mettent leur foi en elles. » (Ps 134, 13-18).

Si nous quittons l’adoration du Dieu vivant révélé par Jésus Christ et que nous nous tournons vers les idoles (Gloire, Pouvoir, Argent…), nous devenons comme ce que nous adorons : muets, aveugles, sourds et finalement morts. Si nous adorons le Dieu vivant, nous prononçons des paroles de vie, nos yeux s’ouvrent à la beauté de la création et nos oreilles entendent les paroles d’amour que Dieu nous adresse, finalement, nous sommes vivants.

« Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles. » (Ep 1, 17-18).

Lire aussi : Quand notre anatomie est source d’enseignements spirituels

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]