Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconSpiritualité
line break icon

Blaise, ce saint que l'on fête avec des petits pains briochés

© Mickael Erel

La Saint-Blaise à l'église Saint-Eucaire de Metz (Moselle), en 2016.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 01/02/19

L'Église catholique regorge de traditions qui trouvent leurs origines dans la vie des saints. Le 3 février, elle met à l'honneur saint Blaise de Sébaste.

Médecin et évêque martyr, saint Blaise de Sébaste vécut en Arménie au IVe siècle. Fêté le 3 février dans la tradition catholique, il fait partie des quatorze saints auxiliateurs, c’est-à-dire guérisseurs. On dit que sa résidence épiscopale était en fait une simple caverne. Il fut arrêté par le gouverneur de la Cappadoce qui voulut lui faire renier sa foi chrétienne. Mais le bon saint ne mangeait pas de ce pain-là. On essaya donc de le noyer mais il se mit alors à marcher sur les eaux et fut finalement décapité. Aujourd’hui encore, il est tout particulièrement invoqué pour les maux de gorge. En effet, on raconte qu’il avait sauvé un enfant qui, s’étant coincé une arrête de poisson dans la gorge, risquait de mourir.

Des picots pour rappeler le martyr

Très populaire à Metz et dans toute la Moselle, sa fête donne lieu à de nombreuses festivités. Dans plusieurs églises du diocèse, notamment celle de Saint-Eucaire, où sont conservées ses reliques, des messes festives sont célébrées qui attirent les fidèles par milliers. Au cours de ces célébrations, on bénit des petits pains briochés hérissés de picots. Ceux-ci rappellent le martyr de saint Blaise, dont on avait lacéré la chair à l’aide de peignes de fer — ce qui fait d’ailleurs de lui le saint patron des cardeurs de laine, qui peignent la fibre. Ce jour-là, les boulangers ont du pain sur la planche. Beaucoup sont de la partie et vendent à cette occasion des milliers de petits pains. « Pas de picots, pas une saint Blaise », peut-on lire sur le mur Facebook de l’un d’entre eux. Ici, on ne rigole pas avec la tradition.


BLESSED BREAD

Lire aussi :
Qu’est-ce que le pain bénit ?

Tags:
FranceSainttradition
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Rachel Molinatti
Avec ToonMe, découvrez des saints animés !
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans vot...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droi...
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement