Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Des valeurs militaires pour aider les jeunes décrocheurs

Association "Laissez-les servir"
Le capitaine Nourouddine Abdoulhoussen, fondateur de l'association "Laissez-les servir".
Partager

Fondée il y a une vingtaine d’années par le capitaine Nourouddine Abdoulhoussen, officier de réserve, l’association "Laissez-les servir" vise à inculquer les valeurs de la République aux jeunes, souvent issus des quartiers, qui se trouvent en décrochage scolaire. Maraudes, journées découvertes, séjours civiques… L’objectif visé est de « leur apprendre le vivre ensemble et le respect de la chose publique ».

« C’est le comportement que l’on travaille, pas la performance. Nous voulons rendre ces gamins apaisés et fiers ». Voix grave, mots précis, ton direct, le capitaine Nourouddine Abdoulhoussen, officier de réserve, a créé il y a une vingtaine d’années l’association « Laissez-les servir ». Son siège est en Seine-Saint-Denis mais l’association, est présente un peu partout en France et accompagne chaque année quelque 300 jeunes âgés de 10 à 25 ans.

« On va chercher les gamins en bas des escaliers de leur cité et bien souvent ils se trouvent en situation de décrochage scolaire ou souffrent d’un manque de repères », détaille le capitaine. « Par les activités que nous proposons, nous leur apprenons le vivre ensemble, l’amour de leur pays, l’acceptation d’une histoire partagée, d’une hiérarchie ainsi que le respect du sacré… qui n’est pas que religieux », reprend-t-il. L’association cherche à leur inculquer la discipline, la rigueur, la vie en collectivité, le devoir de mémoire mais aussi à leur faire aimer leur histoire et les valeurs de la République. Sans oublier « la valorisation de l’image de soi » qui est également importante pour ces jeunes, « pour qu’ils soient apaisés ».

Association "Laissez-les servir"
Réunion de préparation des prochaines activités.

S’inspirer des méthodes sociales de l’Armée française

Comment ? En s’inspirant des méthodes sociales de l’Armée française, précise le fondateur de l’association. Différentes activités (séjours civiques, participation à des commémorations, maraudes…) sont proposées avec à chaque fois un équilibre entre découverte, sport et travaux d’intérêt général au profit de la commune qui les accueille. En 2018, 180 jours d’activité réel se sont ainsi tenus sur toute la France, « sans compter les journées de préparation », précise Nourouddine Abdoulhoussen.

Association "Laissez-les servir"
300 jeunes sont accompagnés chaque année.

Les valeurs militaires, un concept à la mode

Ce que propose l’association « Laissez-les servir » n’est pas sans rappeler l’émission « Garde à vous », diffusée sur M6 en 2016, mettant en scène un groupe de dix-neuf jeunes garçons âgés de 18 à 27 ans devant vivre durant trois semaines dans les mêmes conditions que celles du service militaire des années 1960 sous les ordres de Marius, un ancien commando marine. Trois ans après, M6 mise une nouvelle fois sur les valeurs militaires avec sa nouvelle émission baptisée « Le sens de l’effort » et qui sera diffusée dès le 19 février sur la chaîne. Le concept ? 22 jeunes en décrochage scolaire âgés de 18 à 24 ans vont vivre un stage à vocation de réinsertion professionnelle de dix jours dans un camp militaire.

Ils ont donné leur vie pour les autres en 2018
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]