Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’info qui réjouit : de nouveaux leviers pour agir contre l’habitat indigne

HABITAT; MAISON
© Lewa311 - Shutterstock
Partager

Les médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui, la lutte contre l'habitat indigne se renforce.

Plusieurs dispositions, annoncées par un communiqué du 21 janvier, ont été prises en ce début d’année 2019 par la ministre de la justice, Nicole Belloubet et le ministre de la Ville et du logement, Julien Denormandie, afin de combattre plus efficacement l’habitat indigne, en France.

La coordination entre les procureurs de la République et l’administration des pôles départementaux de lutte contre l’habitat indigne sera renforcée, avec pour objectif de présenter, avant la fin avril 2019, des plans chiffrés d’actions à mener et des objectifs annuels. Les procédures administratives et juridiques seront également simplifiées afin d’accélérer la prise de sanctions contre les copropriétés et les propriétaires ne rénovant pas un bien immobilier habité et fortement dégradé.
Dans le cas des marchands de sommeil, l’interdiction d’acquérir de nouveaux biens pour une durée de 10 ans et la confiscation du bien seront prononcés. La non dénonciation par un syndic d’immeuble ou une agence immobilière sera sanctionnée. Quant à la non rénovation d’un bien par des propriétaires, les possibilités d’astreintes et de sanctions seront élargies.
Afin de soutenir ces rénovations, parfois difficiles à mener par les copropriétés, le budget de l’Agence national de l’habitat est porté augmenté de 14 millions d’euros en 2019. Par ailleurs, le budget alloué au programme national de rénovation des centre-villes et des copropriétés dégradées s’élève à 18 milliards d’euros.

Tags:
logement
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]