Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jo le héros, un lauréat inattendu du festival de la BD d’Angoulême

© Louvet
Partager

La 46e édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, qui s'est tenue du 24 au 27 janvier, a rassemblé des dessinateurs et des passionnés venus du monde entier. Parmi les lauréats des différents prix distribués à cette occasion, l'un d'entre eux a retenu l'attention d'Aleteia.

Vous connaissez certainement Joe Dassin, Joe le Taxi, Joe Dalton, JoeyStarr… Mais connaissez-vous Joe le héros ? À 14 ans, passionné de dessin et de bande dessinée, il vient de remporter le prix Hippocampe, dédié aux personnes handicapées, lors du festival d’Angoulême. Joseph Louvet, que tout le monde surnomme Jo, concourait dans la catégorie 13-20 ans. Il a été récompensé pour les deux planches qu’il a réalisées sur le thème du partage. « Le projet l’a enthousiasmé et il a travaillé dessus pendant quatre mois », explique sa sœur Noémie, 29 ans, qui l’a accompagné dans l’aventure. « Maintenant qu’il est adolescent, il commence à ressentir la différence. Pour lui, le mot trisomie est négatif. Il veut être normal, et plus encore, il veut être un héros ».

© Joseph Louvet

« Je suis comme Astérix : amical, malin »

Ni une ni deux, l’ado se met au travail et planche avec ténacité. « Je suis Jo et je suis un héros ! Je suis comme Tintin : aventurier, sportif, intelligent. Comme Astérix : amical, malin. Comme Lucky Luke : rapide », lance-t-il de son trait enthousiaste. Si sa sœur, coach dans l’âme (elle se prépare à devenir art-thérapeute), lui a donné un coup de pouce, c’est bien lui qui a réalisé l’ensemble des dessins. Alors qu’il utilisait la plupart du temps un stylo bille, il s’est essayé à l’aquarelle – avec succès – pour améliorer le résultat final.

Petit dernier d’une fratrie de sept enfants, sa victoire a fait la joie de sa famille qui l’a accompagné là-bas. « Pour nous, cela a été un grand moment familial autour de Jo et de son talent », poursuit Noémie. Et Jo semble bien décidé à aller plus loin. « La prochaine, fois, on fera mieux ! », s’est-il exclamé. Manifestement, il n’a pas l’intention de buller…

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]