Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

JMJ : ce n’est « pas demain, mais maintenant » que le Seigneur vous appelle !

Luis ACOSTA / AFP
Partager

Ce n'est “pas demain, mais maintenant” que le Seigneur vous appelle !, lance le pape François aux jeunes lors de la messe de conclusion du plus grand rassemblement de jeunes du monde entier.

La jeunesse n’est pas une “salle d’attente” mais “l’heure de Dieu”, a affirmé le pape François le 27 janvier 2019 lors de la messe de conclusion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Panama.

Pour sa dernière journée au Panama, le chef de l’Eglise catholique a retrouvé les participants aux JMJ là où il les avait laissés la veille, au parc Jean Paul II. La plupart des jeunes – environ 700.000 selon les organisateurs – ont passé la nuit sur place, à la belle étoile. Réveillés par le soleil, la chaleur et le bruit depuis plusieurs heures, ils ont de nouveau offert un triomphe à l’évêque de Rome lors de son passage en papamobile au milieu de la foule.

Une “fiction” de joie

Tout comme les personnes plus âgées, a affirmé le successeur de Pierre dans son homélie, les jeunes considèrent parfois que leur jeunesse est une “salle d’attente”, que leur vie est encore seulement “une promesse pour l’avenir qui n’a rien à voir avec le présent”. Alors, ils s’inventent “un avenir hygiéniquement bien emballé et sans conséquence”, une “fiction” de joie. Mais cet “entre-temps”, a mis en garde le pape, réduits les rêves à des “rêvasseries au raz du sol, mesquines et tristes”. Alors, “ce qui est né pour être prophétie et annonce du Royaume de Dieu finit enchaîné et appauvri”.

“Chers jeunes, vous n’êtes pas l’avenir, mais l’heure de Dieu !”, s’est exclamé le Souverain pontife. “Il vous convoque et vous appelle ! (…) Pas demain, mais maintenant !” Le Seigneur n’est pas une “chose passagère” mais toute notre vie, a poursuivi le pape. Et “la vie est ajourd’hui, personnes ne peut vous promettre un demain !”. “Sentez que vous avez une mission et tombez-en amoureux”, a-t-il exhorté. Car “s’il manque la passion de l’amour, tout manquera”. Pour le Seigneur, il n’y a pas “d’entre-temps” mais seulement un “amour de miséricorde (…) concret, proche, réel”.

La “joie festive” de la pêche miraculeuse

“Dieu est concret car l’amour est concret” et c’est “un des éléments essentiels de la vie de chrétiens”, a poursuivi l’évêque de Rome en citant son prédécesseur Benoît XVI. Cet amour, a-t-il assuré, est la “joie festive qui naît en choisissant et en prenant part à la pêche miraculeuse de l’espérance et de la charité, de la solidarité et de la fraternité”. Et le pontife d’interpeller les jeunes en conclusion de son homélie : “Voulez-vous vivre la réalisation de l’amour du Seigneur ?”

La célébration de cette messe est le dernier événement avec le pape François et l’ensemble des participants des JMJ. Le pays hôte du prochain rassemblement mondial doit être annoncé à la fin de la cérémonie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]