Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Aux JMJ, un Pape qui parle avec les mots des jeunes

JMJ Panama

© JMJ 2019

Le pape François lors de la rencontre avec les volontaires. JMJ de Panama, le 27 janvier 2019.

Domitille Farret d'Astiès - publié le 28/01/19

Le pape François est un champion de la langue des jeunes. Petit florilège des expressions qu'il a utilisées pendant les JMJ de Panama.

Le pape François n’a pas son pareil pour parler aux jeunes. Sans pour autant consentir à un champ lexical qui ne traduirait pas avec justesse le message qu’il souhaite faire passer, le souverain pontife n’hésite pas à user d’images très actuelles lorsqu’il s’adresse à la jeunesse. Et il faut le reconnaître, sa méthode est plutôt efficace.

Le Panama, un “hub de l’espérance”

Lors des dernières JMJ à Panama, il n’a pas dérogé à la règle. Tout d’abord, lors de son premier discours devant les autorités du pays, il a déclaré qu’en accueillant les Journées mondiales de la jeunesse, le Panama devenait un “hub de l’espérance”. En d’autres termes, un point logistico-névralgique de celle que Charles Péguy nommait affectueusement “la petite fille espérance”. Puis, dans le discours qu’il a prononcé durant la cérémonie d’ouverture, le pontife argentin a souligné que l’Église n’avait pas pour vocation d’être “cool” ou “divertissante”, mais de s’ouvrir “à une nouvelle Pentecôte. Il a également utilisé l’image du maillot de football, particulièrement parlante en Amérique du Sud. “Se rencontrer ne signifie pas s’imiter […] en écoutant la même musique ou en portant le maillot de la même équipe de football”, a-t-il lancé, avant d’inviter les jeunes à “s’enjailler” : “Aujourd’hui nous pouvons “faire la rumba” car cette rumba a commencé il y a longtemps dans chaque communauté”.


PAPIEŻ FRANCISZEK, LITURGIA POKUTNA

Lire aussi :
Le Pape à de jeunes détenus : “Aidez-nous à trouver la voie de conversion dont nous avons tous besoin”

La vie avec Dieu n’est pas un “tutoriel”

On connaît l’intérêt du Saint-Père pour les réseaux sociaux et les nouvelles technologies qui peuvent être de puissants outils d’évangélisation. Avant de s’envoler pour le Panama, il avait invité les jeunes à télécharger “Click to Pray”, une application qui permet de partager ses prières en ligne. “La toile peut nous aider aussi à prier en communauté, à prier ensemble”, avait-il alors déclaré. À Panama, durant la veillée du samedi, il a assuré les jeunes que que la vie à laquelle Dieu appelait n’était ni “une “application” nouvelle à découvrir”, ni “un exercice mental fruit de techniques de dépassement de soi”, ni “un “tutoriel””. Il a également ajouté que Marie n’était pas une influenceuse : “La jeune de Nazareth ne sortait pas sur les réseaux sociaux de l’époque, elle n’était pas une “influenceuse”, mais, sans le demander ni le rechercher, elle est devenue la femme qui a le plus influencé l’histoire”.

Cliquez ci-dessous pour découvrir les meilleures publications des jeunes pendant les JMJ :

Tags:
JeunesJMJpanamaPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement