Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

JMJ de Panama : ils redonnent vie à un cimetière français oublié

© Conférence des Évêques de France
Partager

Avant le démarrage officiel des JMJ de Panama, une quarantaine de pèlerins venus de toute la France ont souhaité donner un coup de jeune au cimetière des ouvriers français morts sur le chantier du canal.

Des profs, des surveillants et des infirmiers scolaires sur un lieu hautement symbolique. Un groupe d’une quarantaine de jeunes professionnels de l’enseignement catholique participe actuellement aux JMJ de Panama. Mais avant de rejoindre le flot des centaines de milliers de pèlerins attendus dans les prochains jours, ils se sont consacrés à une activité peu commune : redonner un coup de jeune aux croix du cimetière français de Panama, au lieu-dit Paraïso. Ils répondaient ainsi à une invitation lancée par l’ambassade de France locale.

1.800 Français morts pendant la construction du canal

Les personnes enterrées là-bas sont des ouvriers français décédés durant la construction du canal de Panama. Ce chantier titanesque a connu de nombreux soubresauts entre 1880, date de la première tentative de percement, et 1889, qui signe la fin de l’aventure de Ferdinand de Lesseps sur place avec le célèbre scandale de Panama. Entre la terrible fièvre jaune qui a sévi sur place et la difficulté de dompter le fleuve Rio Chagres aux crues aussi dévastatrices que meurtrières, ce sont environ 1.800 Français qui sont enterrés là.

© Conférence des Évêques de France

Armés de brosses, pinceaux et gants de travail, les jmjistes se sont activés pendant une matinée sur ce vaste chantier. Mgr Laurent Percerou, qui a ensuite célébré une messe sur place, a évoqué la « dimension citoyenne » de ce travail : « Nous venons rendre hommage à des Français qui ici à Panama ont fait rayonner la France […] et nous reconnaissons aussi en ces morts des frères et sœurs dans la foi ». Brice Roquefeuil, ambassadeur de France au Panama, a ensuite déposé une couronne de fleurs en mémoire des travailleurs. Un beau temps d’hommage aux aînés.

© Conférence des Évêques de France
Messe célébrée dans le cimetière français de Panama.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]