Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconActualités
line break icon

L’info qui réjouit : une enseigne de grande surface qui veut mieux rémunérer ses fournisseurs

CART SUPERMARKET

Makistock I Shutterstock

Gabriel Privat - Publié le 17/01/19

Des médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui le groupe E.Leclerc qui assure vouloir mieux rémunérer ses producteurs-fournisseurs.

La direction du groupe E. Leclerc a annoncé par voie de presse début janvier la signature de plusieurs contrats avec ses partenaires visant à développer la filière biologique et une meilleure rémunération des exploitants agricoles. Ainsi, dès février la marque repère Délisse lancera le lait « Délisse Engagé », dont le prix devra permettre d’augmenter le revenu des 26.0000 exploitants laitiers rassemblés autour de l’entreprise Orlait. Par ailleurs, plusieurs contrats de filière ont été signés avec des conserveries partenaires, comme Bonduelle, pour promouvoir de « bonnes pratiques agricoles ».

Enfin, E. Leclerc inaugurera en février la marque « Récoltons l’avenir » dont l’objectif est de proposer à sa clientèle des produits issus d’exploitations en conversion vers l’agriculture biologique. Les contrats seront signés pour cinq ans, dont les trois premières années seront celles de la conversion, avant l’obtention de la certification biologique. Le principal partenariat signé concerne la coopérative Les Celliers associés, regroupant plusieurs centaines d’exploitants pomicoles en Bretagne et en Normandie.




Lire aussi :
L’info qui réjouit : les ports français avantagés par le Brexit ?

Cette démarche du groupe de grande distribution répond à l’engouement de plus en plus important de sa clientèle pour l’alimentation issue d’une agriculture biologique et durable, au risque parfois de manquer de produits. Il s’agit donc d’assurer l’avenir.

Tags:
agriculturealimentation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement