Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Vatican représenté aux JO des plus petits États d’Europe

© Athletica Vaticana
L'équipe de l'Athletica Vaticana devant Saint-Pierre de Rome
Partager

Des prêtres, des gendarmes ou encore des gardes suisses : voilà l’équipe qui, probablement, représentera le Vatican aux prochains jeux Olympiques des plus petits États d’Europe ! Un évènement qui aura lieu au Monténégro du 27 mai au 1er juin 2019.

L’Athletica Vaticana ! Il s’agit de la première association sportive reconnue par le Saint-Siège dont la gestion a été confié au Conseil pontifical de la Culture qui a désormais un département consacré au sport, dirigé par Melchor Sanchez de Tosca. Constituée de 70 membres travaillant au sein du Vatican, tous les membres ont en commun la passion du sport. Au programme : marathon, ultra-marathon, course de haies, sprint, demi-fond. Mais l’association ne veut pas se limiter à l’exploit sportif et cherche aussi par ce biais à promouvoir la solidarité, la spiritualité et l’amitié.

« Les marathoniens du Pape »

Mais comment est née l’Athletica Vaticana ? L’idée de constituer cette équipe est née de façon totalement spontanée par la rencontre de nombreux travailleurs du Vatican lors de leur course matinale sur les bords du Tibre. Car courir c’est créer des liens d’amitié et faire acte de charité. Par la suite, la Secrétairerie d’État a décidé de donner à cette association une position juridique officielle en la confiant au Conseil pontifical de la Culture. L’Athletica Vaticana est alors née !

Lire aussi : Le Pape invite les jeunes à être des « athlètes de Jésus »

Depuis sa création, « les marathoniens du Pape », comme on les appelle, tentent d’appliquer au mieux le message du Saint-Père. Il y un an, deux migrants ont rejoint les rangs et, avec le soutien de l’aumônerie du Vatican, le groupe organise des repas pour les plus démunis et participe à des courses caritatives.

Thierry a troqué la hallebarde pour les baskets

Parmi les participants, on compte de nombreux membres de la Garde suisse, corps militaire ayant la responsabilité de veiller en permanence sur le Pape. Conscients de l’héritage de cette charge instituée par Jules II en 1506, les Gardes tentent, tant bien que mal, de concilier une vie normale avec le service.

© Athletica Vaticana

Parmi eux, l’hallebardier Thierry Roch, originaire de la région de la Glâne (canton de Fribourg) et arrivé à Rome au début du mois de février 2017. Ce sportif, passionné de courses depuis cinq ans, est un membre actif de l’association : « La course à pied est pour moi l’un des moyens les plus efficaces pour s’évader et évacuer le stress du quotidien. De plus, on a l’occasion de reprendre contact avec la nature, que ce soit en forêt, en montagnes, près de la mer, nous sommes toujours près du Créateur », confie-t-il à Aleteia.

Lire aussi : Dakar 2019 : Nicola Dutto, le motard en fauteuil

Mais, la Garde suisse ne laisse pas beaucoup de temps et le service prend énormément de temps. Il est donc parfois difficile de concilier le sport et l’engagement auprès du Pape : « À la fin de la journée, nos jambes nous le rappellent assez vite généralement. Mais il est très important de garder une activité physique. Généralement, je pars courir avant le service. Même si celui-ci commence très tôt le matin. J’aime l’ambiance qui règne à Rome à l’aube. C’est presque parfois incroyable de se trouver près de monuments tels que le Colisée ou la fontaine du Trevi sans même une âme qui vive. Si le service me le permet, j’enfile mes chaussures de course chaque jour. Je dirais que c’est également un moyen de ne pas avoir le mal du pays et de retrouver un peu de Suisse entre les pins parasols de la Villa Pamphili. »

© Athletica Vaticana

Prière du marathonien

Découvrez  la « prière du marathonien », composée par l’Athletica Vaticana et traduite en 36 langues :

Merci, Seigneur,
Parce que tu me fais courir
Et ne me laisses pas seul au km 35
Du grand marathon de la vie.

Merci, Seigneur,
Pour la beauté de la course tout seul
Dans les bois et parmi les gens, avec le froid et la chaleur,
La pluie et le vent.

Merci, Seigneur,
D’être à mes côtés dans les moments de fatigue
Quand la sueur voile mes yeux,
la fatigue plie mes jambes
et que je voudrais m’arrêter.

Mais j’avance avec toi.
Cette course faite avec humilité et passion
Est une prière de louange pour toi
Que je répète aussi dans les derniers, interminables,
195 mètres du marathon de ma vie.

Et je te remercie, Seigneur,
Pour les années avec lesquelles je partage la joie
De courir épaule contre épaule.

Seigneur, en me faisant le signe de la croix
Je commence à courir, certain que ton sourire
Accompagnera mes foulées.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]