Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Youssef Ourahmane : « l’Algérie vit des semaines décisives »

Portes Ouvertes
Au centre Youssef Ourahmane, vice-président de l’Église Protestante d’Algérie.
Partager

Alors que l'année 2019 s'annonce décisive pour l'Algérie, Youssef Ourahmane, pasteur et vice-président de l’Église Protestante d’Algérie, affirme que de nombreux Kabyles se sont convertis ces dernières semaines.

Aleteia : En avril 2019, les électeurs algériens sont appelés aux urnes, est-ce que cet évènement intéresse la société algérienne ?
Youssef Ourahmane : Oui ! Nous sommes persuadés que l’Algérie vit des semaines décisives. Il y a beaucoup de mouvements au sein de notre société, et en particulier du mouvement en faveur des chrétiens. Alors que depuis 2017, une grande partie de nos temples étaient fermés, ils ont commencé à être rouvert depuis septembre 2018. De toute évidence, le gouvernement algérien sait que la communauté internationale est particulièrement attentive à ses faits et gestes en ce moment. Par ailleurs, et c’est encore bien plus important, nous vivons en ce moment même un nouveau souffle de l’Esprit. Je reçois des témoignages de pasteurs qui m’écrivent que 60% de leurs fidèles sont de nouveaux convertis, qu’ils ne fréquentaient pas le temple il y a seulement quelques semaines !

Comment la béatification des martyrs d’Algérie a-t-elle été reçue sur place, par les chrétiens et les musulmans ?
C’est un évènement de première importance pour l’Église catholique puisque c’est la première fois qu’il a lieu dans un pays à majorité musulmane. Nous le recevons, nous protestants, très positivement. Mais je dois dire que les Algériens, dans leur ensemble, y voient surtout une manœuvre politique, destinée à donner des gages à la communauté internationale, dans ce contexte électoral.

Pourtant, vous témoignez que l’État algérien continue à faire pression sur les chrétiens, et en particulier les chrétiens convertis, de quelle façon ?
Il existe mille et une façon de nous mettre des bâtons dans les roues. Par exemple en n’accordant jamais de permis de construire, afin que nous n’ayons pas de Temple. En refusant des visas aux algériens chrétiens, qui veulent rentrer au pays pour les fêtes. Nous avons beaucoup de mal à admettre que les musulmans soient libres dans tous les pays, y compris en Occident, alors que nous n’avons pas les mêmes droits qu’eux dans notre pays natal !

Pourquoi existe-t-il une telle pression sur les chrétiens algériens ?
L’État algérien subit certes l’influence de la communauté internationale, mais il ne peut pas ignorer non plus la parole des pays musulmans. En particulier celle de l’Arabie Saoudite qui lui reproche régulièrement son attitude, concernant sa gestion des convertis chrétiens. Les pays du Maghreb, Maroc, Tunisie et Libye, craignent une contagion du christianisme parmi les Kabyles. À titre personnel, je me suis rendu au Maroc, avec mon épouse, dans le cadre fixé par l’association « Les Algériens pour la mission », mais nous avons été rapidement expulsés. Mais cela ne nous arrêtera pas. Les Kabyles sont un peuple rebelle, qui n’aime pas qu’on lui refuse son droit à chercher Dieu comme il l’entend. Quand des Kabyles pénètrent dans des temples où l’on parle leur langue, cela les aide à faire une rencontre personnelle avec le Christ. Et puis il y a tant de témoignages de miracles, de guérisons, qui confortent les nouveaux croyants… Je suis persuadé qu’à la fin, Dieu est vainqueur !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]