Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une boutique de robes de mariée expose un mannequin en fauteuil roulant

BOUTIQUE
The White Collection Bridal Boutique | Facebook
Partager

En faisant son shopping dans les rues de Portishead, près de Bristol à l’ouest de l’Angleterre, l'internaute anglaise Beth Wilson a eu une bonne surprise : un mannequin habillé d’une belle robe nuptiale, assis... dans un fauteuil roulant, au milieu de la vitrine d’une boutique de robes de mariée.

C’est en faisant du lèche-vitrine dans les rues de Portishead que Beth Wilson, handicapée et elle-même en fauteuil roulant depuis cinq ans, découvre l’élégant magasin The White Collection Bridal Boutique. En vitrine, quel est son étonnement de voir un mannequin vêtu d’une robe longue blanche, assis dans un fauteuil roulant ! Elle partage la photo du mannequin sur son compte Twitter, suscitant une floraison de réactions positives qui félicitent toutes l’initiative de la boutique. « Normalement, cela ne devrait pas être aussi excitant, mais c’est la première fois que je vois un handicap représenté dans une vitrine de magasin » écrit-elle en légende de la photo.

« C’est la première fois que je vois un fauteuil roulant dans une vitrine »

Interrogée par le quotidien britannique The Independent, Beth Wilson a confié à quel point elle avait été touchée par ce mannequin en vitrine, tout comme par les 20.000 internautes qui ont réagi à son tweet : « Pour les personnes handicapées, lorsqu’elles sortent, la plupart des magasins sont inaccessibles. Le monde n’est pas fait pour nous. C’est la première fois que je vois un fauteuil roulant dans une vitrine et c’était tellement surprenant de le voir et de me sentir enfin représentée ! » La jeune femme a souligné également qu’elle était sensible à la décoration du fauteuil, entouré d’un beau feuillage : « Tout ce qui est associé à l’idée du fauteuil roulant est souvent dépeint comme une réalité négative et triste, que l’on préfère cacher. Alors que les fauteuils roulants nous donnent la liberté ! », confie-t-elle.

Le tweet de Wilson a recueilli plus de 20.000 « like ». De son côté, Laura Allen, copropriétaire avec sa sœur de la White Collection Bridal Boutique, a précisé au quotidien The Independent que la décision de mettre un fauteuil roulant dans leur vitrine était pour elle quelque chose de très naturel. « Nous avons eu cette idée sans vraiment réfléchir. Nous n’avons ni partagé d’images ni parlé de notre vitrine, mais visiblement elle semble avoir parlé d’elle-même ! Nous sommes heureuses qu’elle symbolise un message puissant d’inclusion ».

Découvrez en images les robes de mariée à travers les âges :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]