Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

400.000 enfants vivent en garde alternée en France

GIRL SUITCASE
Partager

C’est un bien triste rapport que celui publié par l’Insee ce 10 janvier : en 2016, la France dénombre pas moins de 400.000 enfants vivant en résidence alternée. Un chiffre en nette augmentation puisqu’il a doublé en six ans, pour représenter au final 2,7% des enfants mineurs.

Selon les déclarations fiscales des parents répertoriées par l’Insee, 400.000 enfants alternaient en 2016 entre les domiciles de leurs parents séparés, le plus souvent une semaine sur deux. En effet, depuis 2002, la loi relative à l’autorité parentale permet de mettre en place un système de garde alternée, afin de préserver les relations de l’enfant avec son père et sa mère. Entre 2003 et 2012, les décisions de justice fixant une résidence alternée ont doublé, pour atteindre 17% des décisions.

La proportion d’enfants en résidence alternée croît régulièrement avec l’âge des enfants. C’est lorsqu’ils sont âgés de 11 à 14 ans qu’elle est la plus élevée. En 2016, 3,8 % des enfants de 11 à 14 ans alternaient ainsi entre deux logements. Le niveau de vie des ménages où vivent des enfants en résidence alternée est supérieur en moyenne à celui de l’ensemble des ménages. Peu d’enfants sont en résidence alternée dans les familles les moins aisées.

Surtout en Nouvelle Aquitaine

Davantage d’enfants vivent en résidence alternée dans les départements de l’Ouest et du Sud de la France, et plus particulièrement dans ceux de la Nouvelle-Aquitaine. Ils sont plus nombreux, non pas dans les grandes agglomérations, mais dans des régions moins peuplées comme les Hautes-Alpes, l’Ariège, la Corrèze et la Dordogne. À l’inverse, c’est moins souvent le cas dans les départements franciliens, notamment en Seine-Saint-Denis, et en outre-mer.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]