Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chrétiens d’Orient : un rapport remis au gouvernement

© Alexandre Meyer
Palmyre, le 25 novembre 2016
Partager

Ce jeudi 3 janvier 2019, Charles Personnaz, magistrat à la Cour des comptes, a remis au gouvernement un rapport au sujet des liens qu'entretient la France avec les chrétiens d'Orient. Ce document contient plusieurs propositions.

Charles Personnaz, magistrat à la Cour des comptes et chargé de mission bénévole à l’Œuvre d’Orient, a été chargé par Emmanuel Macron de rédiger un rapport sur la protection des chrétiens d’Orient. Remis le 3 janvier dernier au ministre des Affaires étrangères, ce dossier porte sur deux points : la protection du patrimoine du Moyen-Orient et le soutien du réseau éducatif local par la France. Selon l’auteur, ces deux questions pourraient bien « participer à la construction d’une citoyenneté renouvelée au Proche et Moyen-Orient ». Il met en avant le « pluralisme », la richesse culturelle et le « caractère pluriconfessionnel » des régions du Moyen-Orient.

« S’ouvrir à l’universel », un enjeu majeur

Côté patrimoine, l’auteur suggère de participer à l’inventaire et la protection du patrimoine de ces communautés qu’il considère comme les « héritières d’un art, d’une pensée, d’une foi qui constituent l’une des racines les plus profondes de la construction des sociétés arabes ». Un héritage précieux qui pourrait bien aujourd’hui les aider à « s’ouvrir à l’universel ».

Côté éducation, il fait le constat que dans cette région du monde tiraillée par les conflits religieux, l’existence des écoles chrétiennes accueillant aussi bien « chrétiens et musulmans, riches et pauvres », est un véritable trésor et « constitue un espace de construction de la paix et de la convivialité ». Ces établissements, qui accompagnent près de 400.000 élèves, se sont particulièrement développés dans des pays comme le Liban ou l’Égypte. Si elles sont aujourd’hui fragilisées en raison de l’insécurité et de l’appauvrissement de certaines familles, leur rôle reste cependant primordial. Le rapport propose d’envoyer des « volontaires de la francophonie » sur place, à l’image du réseau Barnabé qui met en lien différentes initiatives existant entre des établissements scolaires catholiques français et des écoles chrétiennes de Terre Sainte, et avance l’idée d’un fonds de soutien.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]