Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Plume d’Emmanuel Macron, Sylvain Fort quitte ses fonctions

SYLVAIN FORT
Ludovic MARIN / AFP
Sylvain Fort, conseiller en communication et chargé des discours auprès d'Emmanuel Macron, quitte ses fonctions.
Partager

Auteur du discours d’Emmanuel Macron sur les religions au Collège des Bernardins et de l’hommage rendu par le président au colonel Arnaud Beltrame, Sylvain Fort, conseiller communication et discours à la présidence, a annoncé qu’il quittait ses fonctions à la fin du mois de janvier.

Conseiller en communication et chargé des discours auprès d’Emmanuel Macron, Sylvain Fort a annoncé qu’il allait quitter l’Élysée fin janvier pour s’« orienter vers d’autres projets professionnels et personnels » et « consacrer du temps » à sa famille. Âgé de 46 ans Sylvain Fort, normalien et passionné d’opéra, a été professeur, éditeur et auteur de plusieurs ouvrages, notamment sur Puccini. Il avait rejoint l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron en 2016 en tant que conseiller à la communication.

Lire aussi : L’incertitude des chrétiens et les certitudes d’Emmanuel Macron

Après l’élection du président, Sylvain Fort avait refusé de s’occuper du pôle communication de l’Élysée, jugeant le poste trop chronophage et préférant une fonction plus monacale. C’est ainsi que le « Balzac de l’Élysée » était devenu « plume » et « conseiller mémoire », précise Le Parisien, qui a révélé l’information. Ces derniers mois, après l’affaire Benalla, il avait aussi pris en charge la communication.

Lire aussi : L’hommage d’une grande élévation d’Emmanuel Macron au colonel Beltrame

« On lui doit, sur les quelque 300 discours qu’il a rédigés, celui prononcé par Macron au collège des Bernardins sur les religions. Mais celui dont il est le plus fier est l’hommage national rendu au colonel Arnaud Beltrame, dans la cour des Invalides », indique encore Le Parisien. En effet, dans la cour d’honneur de l’hôtel des Invalides, le président de la République avait rendu hommage au colonel Arnaud Beltrame, assassiné par un terroriste islamiste le 23 mars dernier à Trèbes (Aude). Dans son intervention, sur laquelle planait la figure de Charles Péguy, le chef de l’État a voulu — et réussi — à donner pleinement sens au sacrifice de l’officier de gendarmerie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]