Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quatre bonnes résolutions à prendre sous le regard de Marie

NOTRE-DAME DU LAUS
Marcel CROZET/ CIRIC
Partager

Pour bien démarrer l’année 2019 (et continuer sur la bonne voie), pourquoi ne pas suivre la « session des bonnes résolutions » du sanctuaire Notre Dame du Laus ?

Bientôt une nouvelle année qui débute et avec elle, son traditionnel cortège de bonnes résolutions : « C’est décidé, je me (re)mets au sport, je commence sérieusement un régime, j’arrête de fumer, de râler, de perdre mon temps sur internet … » Cependant, même si l’on est sincèrement motivé au départ, bien souvent l’enthousiasme s’éteint de lui-même au bout de quelques semaines, voire quelques jours. Peut-être parce que ces résolutions manquent finalement de sens profond ? « Il faut tenir à une résolution parce qu’elle est bonne et non parce qu’on l’a prise » disait La Rochefoucauld, contemporain de Benoîte Rencurel. C’est à cette jeune bergère que la Vierge Marie est apparue entre 1664 et 1718 dans les Hautes-Alpes. Aujourd’hui, le sanctuaire Notre-Dame-du-Laus est l’un des seize lieux d’apparitions mariales reconnus dans le monde. Depuis l’an dernier, des sessions « Bonnes Résolutions » de cinq jours y sont organisées début janvier sous l’impulsion du père Ludovic Frère, le recteur du sanctuaire, également vicaire général du diocèse de Gap.

Pendant ces sessions, chaque jour est consacré à un enseignement sur une bonne résolution à vivre à l’école de Benoîte Rencurel : simplicité, patience, obéissance, joie. Car « une “ vraie” bonne résolution, ce n’est pas forcément quelque chose qui doit représenter à tout prix un défi pour celui qui la prend, mais plutôt quelque chose de profond, explique le père Ludovic Frère. Les thèmes proposés ont un côté un peu provocateur et conduisent à la réflexion pour prendre, plus que de bonnes résolutions, de belles résolutions. Cette session permet de se tourner vers l’essentiel et de prendre de la hauteur, au sens figuré et spirituel bien sûr mais aussi au sens propre car notre sanctuaire est situé en montagne dans un cadre magnifique et propice à l’introspection ! »

Les bonnes résolutions : des cadeaux offerts à Marie

Les sessions s’articulent autour de quatre belles résolutions. Et il n’est pas nécessaire d’aller à Notre-Dame du Laus pour les mettre en pratique et les offrir à Marie. Parmi ces quatre résolutions, il y a d’abord, la Patience : « un effort de taille pour certains ! Saint Grégoire le Grand disait “pour être martyr, il n’y a pas besoin d’aller donner son sang dans une arène, il suffit d’être patient”», rappelle le père Ludovic Frère. Il faut aussi miser sur la Simplicité : « ce n’est pas une résolution à laquelle on pense spontanément, reconnaît le recteur. Le pape François aime à parler de sobriété, une sobriété “heureuse et solidaire […], chemin de libération, notamment du consumérisme obsessionnel et compulsif transmis par les moyens de communication et les engrenages du marché”.  Mais ça peut être également, par exemple, ne pas chercher à avoir toujours raison et à discuter et discuter sans cesse pour imposer son point de vue. Ça aussi c’est une belle simplicité de vie. »

Pensez aussi à l’Obéissance, « c’est l’une des bonnes résolutions que l’on préférerait ne pas avoir à choisir ! admet le père Ludovic Frère. Il y a en nous un fort désir de liberté que l’on imagine bridée par l’idée d’obéissance. Ce n’est pas un mot à la mode dans notre société. En grec, obéissance signifie écouter par en-dessous, c’est l’écoute de la Parole de Dieu. L’obéissance implique une grande humilité, c’est un acte de foi très fort ». Dernière belle résolution, celle de la Joie : « voilà qui peut sembler surprenant, ne serait-ce pas tout sauf une bonne résolution ? Mais en tant que disciples du Christ, préférer la joie à la tristesse, ne pas se plaindre et manifester joie et gratitude plutôt que rancœur et amertume même quand la vie n’est pas facile, cela relève véritablement pour nous de l’ordre du choix. Soyez toujours dans la joie du Seigneur, écrivait saint Paul aux Philippiens, insistant : je le redis : soyez dans la joie. »

À Notre-Dame du Laus, chacun de ces thèmes est développé sur une journée, avec enseignement, pèlerinage sur les lieux emblématiques du sanctuaire, chemin de croix, réflexion… Dans l’intimité chacune de ces résolutions peut aussi se vivre chaque jour « comme un jalon supplémentaire qui nous conduit à l’Epiphanie. A l’image des Rois Mages arrivant chargés de présents devant l’Enfant Jésus, ces bonnes résolutions sont des cadeaux que nous offrons à Marie ».

Pratique : session des bonnes résolutions : du 2 au 6 janvier 2019, à Notre-Dame du Laus. Renseignements : sanctuaire-notredamedulaus.com et 04 92 50 94 00

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]