Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi dit-on des « prières léonines » ?

St peter square
Antoine Mekary | ALETEIA
Partager

Le pape Léon XIII a demandé que ces prières soient récitées à la fin de chaque messe, pour la protection de l'Église en temps de crise.

En 1859, le pape Pie IX a institué diverses prières à réciter à la fin de la Messe, dont trois Je vous salue Marie et la prière du Salve Regina. Au début, cette pratique était limitée à l’Italie, pour défendre les États pontificaux contre les attaques des révolutionnaires.  Les années passent, et en 1870, Rome tombe. Le pape Pie IX est fait « prisonnier » à l’intérieur du palais du Vatican et doit se résoudre à perdre tout son territoire temporel. Toute cette période et les années qui suivent coïncident avec de fortes tensions à Rome.

Aussi, en 1884, le pape Léon XIII décrète que tous les catholiques, après la messe, réciteront ces prières dans l’intention de protéger l’Église en temps de crise, dans l’espérance d’une issue heureuse. Deux ans plus tard, en 1886, le pape Léon XIII ajoute à ces prières, la Prière à Saint Michel Archange. Selon diverses sources, cette décision a été prise après une vision effrayante que le pape Léon avait eue « d’esprits démoniaques qui se rassemblaient dans la Ville éternelle (Rome) ». Ces prières ont été appelées ensuite « Prières Léonines » en raison de leur lien avec le saint pontife.

Supprimées mais encore très utilisées

Finalement, en 1929, un traité est signé l’Italie et le Vatican afin de résoudre la question du territoire temporel. C’est la date de naissance officielle de « l’État de la Cité du Vatican » qui existe encore aujourd’hui. Ce problème étant résolu, le pape de l’époque, Pie XI, demande néanmoins que ces prières continuent d’être récitées, cette fois-ci pour la conversion de la Russie. À l’époque en effet, la Russie était en proie à l’agitation, liée à la montée du communisme, idéologie qui promouvait un État athée persécutant la religion. Cette situation préoccupait beaucoup le pape.

En 1964, avec la Réforme de la Liturgie Romaine, ces « Prières Léonines » ont été supprimées. Cependant, ces dernières années, surtout à la demande du pape François de réciter la Prière de Saint Michel Archange pour protéger l’Église de la division, de nombreux évêques ont demandé à leurs prêtres de réciter à nouveau cette prière après chaque célébration de la Messe. Les « Prières Léonines » officielles que le pape Léon XIII ordonna de réciter après chaque messe basse, sont les suivantes : trois Je vous salue Marie, le Salve Regina, suivis d’une oraison et de la Prière à Saint Michel Archange.

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous pauvres pécheurs, Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen [x3]

 

Salut, ô Reine, mère de miséricorde ;

notre vie, notre douceur, notre

espérance, salut ! Enfants d’Eve exilés,

nous crions vers vous. Vers vous nous

soupirons, gémissant et pleurant dans

cette vallée de larmes. Ô vous, notre

avocate, tournez vers nous vos regards

miséricordieux. Et après cet exil,

montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos

entrailles. Ô clémente, ô miséricordieuse,

ô douce Vierge Marie.

 

V. Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu,

R. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus Christ.

 

V. Prions.

Ô Dieu, notre refuge et notre force, jetez un regard favorable sur le peuple qui crie vers vous, et, par l’intercession de la glorieuse et immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu, de saint Joseph son époux, des bienheureux Apôtres Pierre et Paul et de tous les saints, écoutez avec bienveillance et miséricorde les prières que nous vous adressons pour la conversion des pécheurs, pour la liberté et le triomphe de notre sainte mère l´Eglise. Par le Christ notre Seigneur.

R. Ainsi soit-il.

 

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat ; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous en supplions. Et vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine, Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes.

R. Ainsi soit-il.

Cœur sacré de Jésus, ayez pitié de nous. [x3]

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]