Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Noël est désormais un jour férié en Irak

IRAQ CHRISTMAS
AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Partager

Le gouvernement irakien a approuvé une loi instituant le 25 décembre comme un jour férié dans tout le pays. Cette disposition ne s’appliquera pas à la seule minorité chrétienne, mais à tous les irakiens.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

La nouvelle est tombée la veille du jour de Noël par un tweet émanant du gouvernement irakien : « Le gouvernement irakien est fier d’annoncer que le jour de Noël sera désormais un jour férié officiel dans toute l’Irak. Joyeux Noël à nos concitoyens chrétiens, à tous les Irakiens et à tous ceux qui le célèbrent dans le monde entier. »

En réalité le cabinet a voté un amendement à la loi sur les jours fériés dans le pays pour que le jour de Noël soit un jour férié non pas pour les seuls chrétiens comme c’est le cas depuis des décennies, mais pour tous les Irakiens. Cette annonce intervient après que cette mesure ait été suggérée par le cardinal Louis Raphaël Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens.

Noël, pour « illuminer les ténèbres de la peur »

Elle coïncide avec l’arrivée le jour même du « numéro 2 » du Vatican, le cardinal Pietro Parolin. La fête de Noël invite les chrétiens et les musulmans à « illuminer les ténèbres de la peur et du non-sens » pour bâtir un « avenir de fraternité et d’harmonie », a expliqué le secrétaire d’État du Saint-Siège dans un message transmis lors de la réunion avec le Premier ministre irakien Adil Abud Mahdi et les représentants du gouvernement au palais présidentiel à Bagdad.

À Noël, a-t-il aussi expliqué, se sont manifestées « la bonté et l’humanité de Dieu ». Le Fils de Dieu incarné procure selon lui « joie et paix » et répond « aux attentes les plus intimes et les plus profondes » de chacun. Seul Dieu, a-t-il assuré, peut donner une paix et une joie qui ne soient pas « éphémères », fortifiant et consolidant les cœurs dans « le droit et la justice ».

Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège, qui est en Irak jusqu’au 28 décembre, a célébré la messe de minuit en la cathédrale chaldéenne de Bagdad. La célébration était retransmise en direct à la télévision irakienne. Elle a rassemblée une assistance nombreuse et fervente ainsi que le président de la République irakienne, Barham Salih, et son épouse, plusieurs ministres, des parlementaires, des ambassadeurs et des autorités religieuses musulmanes.

En images : tous les évènements qui nous ont mis en joie en 2018
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]