Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Et si « La petite maison dans la prairie » nous rappelait le vrai sens de Noël ?

Partager

"La petite maison dans la prairie". D’aucuns disent que le ton de cette série télévisée est un peu passé. Il n'empêche, elle a bercé des générations de parents et d'enfants, donnant à voir une belle image de la vie de famille. Et, en ce temps de Noël, l'épisode 15 de la première saison nous rappelle le vrai sens de la Nativité.

Trop occupés, chaque année, à trouver des cadeaux qui viendront s’amasser sous le sapin, beaucoup en oublient le vrai sens de Noël. « Que fête-t-on à Noël ? », demande Carrie, la petite dernière de la fratrie, à son père Charles Ingalls. Dans la première saison de cette série, il lui explique qu’il faut suivre l’étoile brillante dans le ciel. C’est elle qui amène au secret de Noël.

Comme Carrie, beaucoup ignorent ce qu’est Noël. Entre le Père Noël, les elfes et les rayons emplis de jouets, le sens de Noël est souvent oublié et incompris. La famille Ingalls fait d’ailleurs face à cette ultra-consommation lorsqu’elle se rend compte que tous les prix du magasin de la ville ont été augmentés de manière arbitraire, « parce que c’est la période de Noël », comme l’explique le patron du magasin, Monsieur Oleson. En d’autres termes, la saison est définie par les achats et les dépenses.

Et pour la famille Ingalls, cela sonne comme une mauvaise nouvelle car ils ont peu d’argent. Mais tous veulent se faire plaisir, et en secret, mettre les moyens pour atteindre leur objectif. Charles et Mary effectuent des petits travaux à côté pour récolter de l’argent. Mais Laura est exclue du plaisir d’offrir car elle ne trouve aucun moyen de collecter des fonds. Elle fait alors le plus grand des sacrifices et vend son poney adoré pour acheter un nouveau poêle à sa mère. Comble du sort, son père lui offre un selle toute neuve le jour même de Noël… Si le dévouement de chacun nous montre que c’est l’amour et le sacrifice qui rendent les cadeaux spéciaux, et non leur valeur monétaire, le petite dernière de la fratrie, Carrie, qui ne possède rien à part une petite pièce, nous révèle pourtant le vrai sens de Noël.

« Noël, c’est l’anniversaire de Jésus »

Car Carrie se souvient des paroles de son père et ne rêve que d’une seule chose : obtenir l’étoile brillante accrochée dans le magasin pour l’offrir au petit Jésus. Car, comme Charles lui a dit en lui montrant le ciel : « Noël, c’est l’anniversaire de Jésus ». Elle réussit à l’obtenir et tous finissent, les yeux brillants, à regarder l’étoile argentée briller au sommet du sapin.

Pour découvrir l’épisode, cliquez sur la vidéo :

Tags:
Noël
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]