Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 octobre |
Sainte Adeline
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Ma lettre au Père Noël, ou plutôt à Dieu le père

GIRL LETTER

Syda Productions I Shutterstock

ALain Noël - Publié le 23/12/18

En cette période de Noël, j’ai un impératif besoin d’écrire une lettre pour garnir le pied de mon beau sapin — modèle « roi des forêts ». Mon problème, c’est que je ne crois plus au Père Noël, ce qui me donne toujours la cruelle sensation de briser la magie de l'enfance.

La caverne d’Ali baba ou la grotte de Bethléem ? Avant, c’était facile d’écrire au Père Noël après avoir admiré les jouets présentés dans les catalogues déposés par ses préposés dans nos boîtes aux lettres, mais maintenant, adulte… c’est différent !


STRASBOURG CHRISTMAS

Lire aussi :
Marché de Noël ? Non, marché de l’Enfant-Jésus

Caverne d’Alibaba ou grotte de Bethléem  ?

Je ne parlerai pas d’Alibaba, l’Amazon chinois, non je me contenterai de la bonne vieille grotte à l’ancienne, bourrée de trésors, d’or et de rubis, qu’une simple torche faisait briller de mille feux.

Excusez les nombreuses ratures, mais je vais reprendre une ancienne lettre écrite au père Noël, et moyennant quelques modifications, j’espère qu’elle fera l’affaire auprès de Dieu le Père.

Cher Père Noël, Dieu le Père, Je sais que tu es très pris en cette période où tous les enfants t’écrivent pour te demander de leur apporter des cadeaux.   Je sais que ton fils Jésus vient d’arriver sur terre et qu’il est né sans sapin, sans guirlande et pire sans lit douillet parce que, paraît-il, il s’est retrouvé sur la paille. J’ai vu dans les catalogues que tu as déposés dans ma boîte aux lettres (pourquoi tu les a pas passés par la cheminée ?), plein de choses dont j’ai envie et qui me feraient très plaisir. J’ai lu dans mon livre d’histoires saintes avec des images, qu’il faisait froid et que l’ambiance n’était pas à la fête. Personne n’avait voulu accueillir sa maman qui était enceinte. Dur le soir du premier Noël d’avoir comme seuls compagnons un âne et un bœuf. Encore bien, il avait la chance d’avoir son papa et sa maman qui s’aiment et qui l’aiment très fort. J’ai vu la super dragon ball z, une planche à roulettes électrique, une panoplie de Superman et s’il te reste un peu de place dans ton traîneau, la boîte de Lego (1200 pièces) pour construire un vaisseau interplanétaire. Tu as donné à ton Fils Jésus, le plus beau cadeau du monde : des parents qui s’aiment. J’ai vu leurs yeux briller comme des pierres précieuses et leur chaleur le réchauffer quand ils le prennent dans leur bras et le serrent fort contre eux. Vu que j’ai été très gentil avec ma maman et ma sœur, j’ai même pas été grondé par le père fouettard quand il est passé à la maison. Si tu pouvais me rajouter le dernier DVD Mickey, la magie de Noël et mettre tout ça sous le sapin. C’est difficile de te demander toutes les choses qui me feraient plaisir mais tu peux m’envoyer ce que tu jugerais le plus utile et les déposer dans la crèche, celle de mon cœur. J’ai fait deux bonhommes de neige devant la maison pour que tu puisses garer ton traîneau et tes rennes pendant que tu viendras par la cheminée déposer les joujoux par milliers. J’ai appris que des rois mages avec leurs chameaux vont venir avec des cadeaux pensant avoir affaire à un roi dans un palais. En attendant, ton fils Jésus a droit à un concert de flûtes et de tambourinaïre par les bergers des environs. Comment oserais-je te demander des choses futiles alors que ton Fils est né dans le dénuement. Peux-tu me donner à moi aussi pour ce Noël, la joie, la paix et l’amour que je vois briller dans leurs yeux. Ce sont leurs seules richesses. Celles-la, je ne les ai pas trouvées dans les catalogues reçus dans ma boîte aux lettres. Cher Père Noël, il faut que je te quitte car je dois faire mes devoirs pour l’école. Je voulais te dire aussi, que je me suis battu pour toi dans la cour ce matin car des grands disaient que tu n’existais pas ! Si t’as un cadeau en rab, je suis preneur. Cher Dieu le Père, je suis dans la peine pour tous ceux qui croient que tu n’existes pas. Je suis autant dans la peine quand je vois que Jésus n’est pas aimé. Je suis très triste quand je vois des gens t’abandonner parce qu’ils n’ont pas reçu les cadeaux qu’ils t’avaient commandés. Cher Dieu, mon Père, merci pour la venue de Jésus ton Fils.


PADRE RANIERO CANTALAMESSA

Lire aussi :
Méditations de l’Avent : « Le Dieu vivant est la Trinité vivante »

Tags:
NoëlSpiritualité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
3
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
4
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
5
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
6
Mathilde de Robien
Rapport Sauvé : au cœur de la souffrance, des témoignages chargés...
7
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement