Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconPerles du Web
line break icon

Pendant 10 ans, George Bush père a discrètement parrainé un jeune Philippin

GEORGE BUSH

AJ Guel I CC BY 2.0

Rachel Molinatti - Publié le 20/12/18

Après son décès le 10 novembre dernier, une association a révélé que George H.W. Bush, président des États-Unis de 1989 à 1993, avait parrainé discrètement un jeune garçon pendant une dizaine d'années.

Parrainer un enfant à l’étranger, c’est lui faire un beau cadeau. C’est ce qu’a fait l’ancien président des États-Unis George H.W. Bush pour un enfant philippin durant 10 ans en toute discrétion. L’homme d’État décédé le 10 novembre 2018 a agi par l’intermédiaire de l’association chrétienne Compassion International, qui permet de parrainer des enfants pauvres en passant par les églises locales. Afin de passer incognito, il a choisi un pseudonyme, signant ses lettres « G. Walker ».

Son premier envoi date du 24 janvier 2002 : « Cher Timothy, écrit-il, je souhaiterais être ton nouveau correspondant. Je suis un vieil homme de 77 ans, mais j’aime beaucoup les enfants. Et même si je ne t’ai pas encore rencontré, je t’aime déjà. J’habite au Texas. Je t’écrirai de temps en temps ».




Lire aussi :
Parrainer un enfant, un cadeau qui a du sens

Un acte de générosité « sans fanfare »

De 2002 à 2012, « G. Walker » a donc régulièrement envoyé des dons pour soutenir l’enfant dans sa scolarité et ses activités, lui envoyant également feutres et carnets. Il lui donnait des conseils et l’invitait à dire ses prières, ainsi qu’il affirmait le faire lui-même. De son côté, le jeune garçon lui répondait et lui préparait des dessins. Jim McGrath, l’ancien chargé de communication de Bush, a confirmé que les lettres étaient bien authentiques, reconnaissant là « l’un des innombrables actes de bonté réalisés par George Bush au cours des ans, sans fanfare ».

« Le bien ne fait pas de bruit ! », a quant à lui tweeté l’abbé Pierre Amar, ajoutant que cette belle histoire « rappelle que la politique et le pouvoir peuvent être autre chose que des postures de com », à savoir une dimension de « réel service ».

https://twitter.com/abbeamar/status/1075677876593266688

Tags:
EnfantsÉtats-Unisparrainage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement