Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quel est le mot de l’année 2018 selon les internautes ?

HANDS IN
Partager

Les internautes ont eu jusqu’au 13 décembre pour choisir le mot de l’année 2018 parmi les dix termes retenus par les lexicographes des Éditions Le Robert.

Après « Vivre-ensemble » en 2016 et « Perlimpinpin » en 2017, le terme « bienveillance » a été élu mot de l’année 2018. Les internautes, qui ont eu jusqu’au 13 décembre pour voter sur Twitter, avaient le choix entre dix propositions sélectionnées par les Éditions Le Robert : infox, bienveillance, populisme, climat, inclusion, communauté, déconnexion, diversité, mémoire et territoires. « L’atmosphère est politique et cela se retrouve dans les mots que nous avons sélectionnés », a souligné Marie-Hélène Drivaud, directrice éditoriale au dictionnaire Le Robert au Figaro.

Si la représentativité d’un tel vote est difficile à confirmer, on peut néanmoins se réjouir du fait que la bienveillance soit remise à l’honneur. « La bienveillance n’est pas la gentillesse, ni la confiance, ni la douceur… Je définis la bienveillance comme la disposition par laquelle on témoigne aux autres qu’on cherche leur bien par des paroles et par des actes, de telle sorte qu’ils puissent l’éprouver et en ressentir de la gratitude », a ainsi écrit Pierre d’Elbée, consultant en management et chroniqueur sur Aleteia.

La bienveillance ne refuse pas l’opposition

Attention, prévient-il également, « personne n’a jamais dit que la bienveillance refuse l’opposition. Il arrive en effet que la personne bienveillante ait besoin de s’opposer, parce que le bien visé n’est pas forcément compris ni accepté. La véritable bienveillance n’est pas frileuse : elle sait se montrer combative s’il le faut ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]