Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment l’Eucharistie nous permet d’entrer en communion avec nos proches décédés

EUCHARISTIE MESSE
Pascal Deloche I Godong
Messe catholique. Communion.
Partager

La mort semble créer un gouffre immense entre nos défunts et nous. Et s’ils étaient en réalité plus proches que jamais ?

La mort d’une personne proche est souvent un coup très dur, tant le vide qu’elle laisse dans nos vies est immense. Mais l’absence physique, aussi difficile soit-elle, ne signifie pas que tout est fini. Et l’Eucharistie peut être dans ces moments de deuil une grande source d’espérance. Le catéchisme de l’Église catholique nous explique pourquoi on appelle la célébration de l’Eucharistie « sainte communion » : « Communion », parce que c’est par ce sacrement que nous nous unissons au Christ qui nous rend participants de son Corps et de son Sang pour former un seul corps (CEC n°1331).

Il nous dit aussi que « l’Eucharistie est célébrée en communion avec toute l’Église du ciel et de la terre, des vivants et des défunts ». En communiant au corps du Christ à la messe, nous nous unissons à Lui, et par ce biais, nous entrons en communion avec tous ceux qui sont également unis à Lui, à savoir tous les saints du Ciel (non pas uniquement ceux qui ont été canonisés, mais tous les défunts qui ont été purifiés par l’amour du Christ).

Lire aussi : Prière d’adieu pour un défunt

Un avant-goût du banquet qui nous attend au Ciel

L’Eucharistie établit un lien entre le Ciel et la terre. Nombreux sont ceux qui, après avoir perdu une personne proche, ressentent une forme de proximité avec elle après avoir reçu la communion ou en présence du Saint-Sacrement. Car « ceux qui meurent dans la grâce […] vivent pour toujours avec le Christ » (CEC n°1023). Ainsi notre proximité avec le Christ dans l’Eucharistie devient une proximité avec les défunts. Cette proximité spirituelle — peut-être plus forte encore que celle que nous connaissions sur terre — est une vérité théologique bien mystérieuse, mais qui peut être d’un grand soutien quand nous traversons nos « vallées de larmes ».

Lire aussi : Qui sont les cinq saints laïcs mis en avant dans la prière eucharistique ?

Car l’Eucharistie est un avant-goût du banquet qui nous attend au Ciel, où nous serons unis à Jésus et à tous nos morts d’une manière qu’il nous est impossible de nous imaginer avec nos limites terrestres. L’Eucharistie nous donne l’espérance qu’un jour, nous serons réunis avec tous ceux qui nous manquent ici-bas. La mort n’a pas le dernier mot. Jésus a vaincu la mort, et nous a ouvert les portes du Ciel ou nous pourrons vivre avec notre êtres chers dans l’amour et la paix pour l’éternité.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]