Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Basilique de Bethléem : les mosaïques retrouvent leur éclat juste avant Noël

MOSAIC BETHLEEM
THOMAS COEX I AFP
Partager

Les voilà à nouveau visibles juste à temps pour la fête de Noël ! Les mosaïques de la basilique de la Nativité de Bethléem, en restauration depuis 15 mois, viennent d'être dévoilées et elles sont brillantes de mille feux.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Cela faisait plus d’un an qu’elles étaient cachées par de grands échafaudages. Les mosaïques de la basilique de la Nativité de Bethléem, réalisées au milieu du XIIe siècle, en pleine période des croisades, ont été minutieusement restaurées pendant 15 mois. Noircies pour la suie des bougies pendant plusieurs siècles, elles avait perdu tout leur éclat. Aujourd’hui, elles apparaissent dans toute leur splendeur, comme à l’origine.

Une renaissance tant attendue

Elles recouvraient à l’origine 2000m2 de la basilique. Mais le temps, l’humidité, les guerres et le manque d’entretien les ont fait disparaître petit à petit. De cet immense fresque de tesselles, qui raconte des épisodes de l’Ancien et du Nouveau Testament, il ne reste plus désormais que 125m2. Depuis leur restauration, les visiteurs sont frappés par l’éclat des couleurs et la brillance des dorures. Il faut dire que les mosaïques n’avait pas été restaurées depuis le XVe siècle, en raison des conflits entre les Églises catholique, grecque, orthodoxe et arménienne qui gèrent l’édifice. Entièrement recouvertes d’une couche noire et épaisse de suie, il était quasiment impossible de distinguer l’iconographie.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Ce grand chantier a permis de faire d’autres découvertes surprenantes. Sous les mosaïques de la nef, au niveau des colonnes, les restaurateurs ont fait resurgir des peintures de la même époque. Entre 1127 et la fin du XIIe siècle, de riches pèlerins payaient des artistes pour qu’ils représentent les saints de leur famille ou de leur région dans l’église. Haut lieu du christianisme, la basilique est construite à l’emplacement présumé de la grotte où Marie aurait donné naissance à Jésus. Classée à l’Unesco, elle accueille chaque année plus de 2 millions de pèlerins.

Découvrez les lieux saints les plus vénérés d’Orient en cliquant sur le diaporama :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]