Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Revivez la veillée de prière pour les victimes de l’attentat de Strasbourg

Capture d'écran KTO
Partager

Après la fusillade qui s’est déroulé à Strasbourg le 11 décembre et qui a coûté la vie à au moins trois personnes Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, a présidé ce jeudi 13 décembre une veillée de prière en la cathédrale de la ville. Elle était retransmise en direct sur KTO.

Après le drame, place au recueillement et à la prière. « Une fois de plus, une fois de trop encore, la violence terroriste a frappé chez nous. Et elle s’est attaquée à notre capitale de Noël, Strasbourg, capitale européenne », a écrit Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, au lendemain de la fusillade qui a fait au moins trois morts dans la capitale de l’Alsace. « À travers notre belle Cité, c’est l’Alsace qui est blessée, la France qui est touchée, l’Europe qui est meurtrie et toute l’humanité qui est percutée ».

Lire aussi : Attaque de Strasbourg : partout en France, l’Église se mobilise

Après avoir fait sonner le grand glas jeudi 12 décembre midi dans toutes les églises de Strasbourg, Mgr Ravel avait invité « toute nos communautés à célébrer un temps de prière pour les victimes, pour les forces de sécurité et pour la Paix dans toutes nos nations ». A Strasbourg, quelque 1.500 personnes se sont rassemblées en la Cathédrale lors d’une veillée retransmise en direct par KTO.

Cette cérémonie d’un peu plus d’une heure s’est déroulée en présence du maire de Strasbourg, Roland Ries, et de représentants des cultes protestant, musulman et juif.

« En ce moment où nous aspirons à un bonheur pur et simple, il n’y a pas loin de la vie à la mort. Il n’y a pas de bien qui ne soit serré de mal. Rien qui ne soit imprégné de risque. Affrontons en face cette vérité intemporelle pour ne pas nous laisser surprendre par le mal », a demandé Mgr Luc Ravel. « La paix et la sécurité sont du lait sur le feu : elles réclament une vigilance de tous les instants », a-t-il prévenu. « Tissons et retissons des liens de personne à personne, de communauté à communauté. Nos différences ne nous séparent pas si la bienveillance nous unit », a souhaité l’archevêque.

Lire aussi : Attaque de Strasbourg : le pape implore l’abondance des bénédictions divines sur les victimes

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]