Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 06 août |
Transfiguration du Seigneur
home iconPerles du Web
line break icon

Poignant, le discours du Dr Mukwege interpelle

Denis Mukwege

Tobias SCHWARZ I AFP

Discours de Denis Mukwege, gynécologue congolais, après avoir reçu le prix Nobel de la Paix à Oslo, le 10 décembre 2018.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 11/12/18

« Ce ne sont pas seulement les auteurs des violences qui sont responsables de leurs crimes, mais aussi ceux qui choisissent de détourner le regard », a affirmé le médecin congolais Denis Mukwege, après avoir reçu le prix Nobel de la paix ce lundi 10 décembre à Oslo.

Depuis près de vingt ans l’hôpital qu’il a créé, l’hôpital de Panzi, situé dans le nord de la République démocratique du Congo, soigne des victimes de la violence qui sévit dans le pays, la grande majorité d’entre elles ayant été abusées sexuellement. Le docteur Denis Mukwege, surnommé « l’homme qui répare les femmes », a tenu un discours ce 10 décembre lors de la remise du prix Nobel de la paix. Un discours poignant qui invite à chacun à réfléchir sur la notion de responsabilité.


VAN HAMME

Lire aussi :
Jean Van Hamme : « Avec Kivu, je me suis senti investi d’une mission »

« Nous aimons les belles voitures, les bijoux et les gadgets. […] Ces objets contiennent des minerais qu’on trouve chez nous (la République démocratique du Congo, ndlr). Souvent extraits dans des conditions inhumaines par de jeunes enfants, victimes d’intimidation et de violences sexuelles. En conduisant votre voiture électrique, en utilisant votre smartphone ou en admirant vos bijoux, réfléchissez un instant au coût humain de la fabrication de ces objets », a-t-il affirmé. « En tant que consommateurs, le moins que l’on puisse faire est d’insister pour que ces produits soient fabriqués dans le respect de la dignité humaine. Fermer les yeux devant ce drame, c’est être complice. »

Voici le discours en intégralité :

Tags:
prix nobel de la paixRD Congo
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
3
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
4
PADRE PIO
Bret Thoman, OFS
La réaction de Padre Pio face aux évènements tragiques
5
Mathilde de Robien
Exercices pratiques pour raviver la flamme dans son couple
6
WEB2-RELIQUES-SAINTE THERESE-GODONG-FR283184B
Mgr Jacques Perrier
Vénérer des reliques, est-ce bien chrétien ?
7
Mathilde de Robien
Marine et Foucauld, leur voyage de noces hors du commun
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement