Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Les traditions de l’Avent : les graines germées

Alain Kléan / Aleteia
Partager

Lorsque la nature s’endort, la magie de l’ombre invite aux rêves, et quel plus beau rêve que celui de la vie !

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Alors que les jours raccourcissent et que la lumière s’estompe, nous avons un irrésistible besoin d’espérance. L’Avent, à travers diverses traditions, lui donne corps en utilisant des signes très simples, mais évocateurs.

En Provence, dès le premier dimanche de l’Avent, les enfants sont invités à placer dans un petit pot des graines de blé, de lentille ou de toute autre céréale. Ils auront à charge, jour après jour, de les maintenir dans l’humidité. De la graine dure va bientôt jaillir un minuscule germe qu’il convient d’arroser régulièrement pour qu’il prenne force et consistance. Ainsi la vie apparaît, fragile mais réelle. Elle est souple et tendre, en parfait contraste avec la graine qui l’enfermait et la protégeait.

En Alsace, en ces mêmes jours d’Avent, on cueille une branche de cerisier ou de mirabellier que l’on met dans un vase rempli d’eau. Dans la chaleur de la maison, les bourgeons vont éclore peu à peu, manifestant, eux aussi, la puissance de vie qui habite la branche apparemment morte.

Blé germé en Provence, branche fleurie en Alsace, la vie nouvelle, ainsi manifestée, prendra place auprès de la crèche familiale. L’éphémère efflorescence nous rappelle que nous avons mis notre espérance dans la lumière qui ne s’éteint pas, Jésus Christ notre Sauveur.

Retrouvez cette tradition et d’autres encore, ainsi qu’une méditation pour chaque jour de l’Avent dans le Compagnon de l’Avent 2018 de Magnificat.

En images : ces aliments qui reboostent le moral !