Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

JMJ de Panama : 1.300 Français préparent leur départ

YOUTH
Marko Vombergar-ALETEIA
Partager

Les JMJ de Panama commenceront le 22 janvier 2019. Parmi les pèlerins, 1.300 Français issus d’une trentaine de groupes différents (diocèses, communautés, mouvements).

À sept semaines des JMJ de Panama, qui se dérouleront du 22 au 27 janvier 2019, et alors que le Pape a invité les jeunes à vivre une « révolution du service », Anne Thibout, coordinatrice de l’événement pour la France, revient sur les particularités de ces JMJ.

De nombreux jeunes professionnels

La moyenne d’âge des pèlerins français est de 27 ans. « C’est beaucoup moins jeune qu’à Cracovie », explique-t-elle. Il s’agit en effet en grande partie de jeunes professionnels. « Nous sommes très contents car c’est en général assez difficile de recruter des jeunes pros sur des projets pastoraux, excepté dans des grandes villes comme Lyon ou Paris », poursuit-elle, se réjouissant de la perspective de ces JMJ qui se distinguent des éditions précédentes et touchent d’autres franges de la jeunesse.

« Paradoxalement, nous avons moins de monde que les dernières fois, mais tous les groupes sont ancrés dans une logique qui va au-delà de l’événement. C’est vraiment une nouvelle approche », ajoute-t-elle. Ainsi, pour la première fois, l’enseignement catholique propose une formule JMJ, ce qui est une manière de ré-impulser une dynamique pastorale dans ses pratiques : un groupe d’une quarantaine de personnes, aussi bien des professeurs que du personnel administratif, participera à l’événement. « Nous sommes plus dans la tranche d’âge JMJ. On s’attend à ce que les jeunes reçoivent davantage les enseignements. L’ambiance sera différente, sûrement un peu plus sereine », poursuit Anne Thibout. La CEF et l’ambassade de France au Panama ont organisé ensemble différentes propositions, dont plusieurs débats d’idées, par exemple autour de l’éthique en entreprise, qui sont plus adaptées à ce public déjà familier du monde du travail. « Les inscriptions se sont faites assez naturellement et surtout au dernier moment, à l’automne. Nous avons encore des demandes », note la coordinatrice.

La plupart des pèlerins se sont inscrits avec des groupes diocésains ou provinciaux, des communautés ou des mouvements, mais 70 d’entre eux ont décidé d’allier cette aventure spirituelle à un road trip ou un projet personnel, comme Léa, Perrine et Agathe qui ont choisi d’aller à la rencontre de scouts au Panama et au Costa Rica, ou les 17 jeunes qui ont choisi de rallier l’isthme à la voile. De plus, on compte 70 pèlerins français engagés comme volontaires, ce qui représente environ 5% de la totalité des Français. Plusieurs évêques français seront également présents, dont Mgr Benoist de Sinety (Paris), Mgr Laurent Percerou (Moulins), Mgr Emmanuel Gobilliard (Lyon), Mgr Aillet (Bayonne). Enfin, différentes propositions locales existent pour les jeunes qui ne peuvent pas partir outre-mer, comme les JMJ à Panam’ (diocèse de Paris), celles de Saint-Pern (diocèses de Bretagne), ou de Poitiers.

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]