Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconAu quotidien
line break icon

Un « jardin des simples », véritable trousse à pharmacie

Salagon Jardin médiéval

© C Brau

Marzena Devoud - Publié le 07/12/18

Le dernier chic ? Cultiver un mini jardin délimité dans un joli carré avec des herbes aromatiques et plantes médicinales. Pas tout à fait. La tradition remonte au Moyen-Âge, où tout monastère entretenait le sien. Inspiré par les moines et voué aux plantes médicinales, ce jardin appelé "le jardin des simples" est un excellent moyen de disposer des plantes aromatiques pour à la fois agrémenter ses recettes de cuisine et avoir à portée de main une véritable trousse à pharmacie pour soulager les petits maux du quotidien.

Toutes les revues de jardinage, de décoration ou de cuisine ne parlent plus que de lui. Appelé aussi le « jardin médicinal » (ou en latin herboralius), joliment cerné dans un carré en osier ou en branchage, le jardin des simples passe aujourd’hui pour le dernier must. Pourtant, ce sont les moines qui l’ont inventé au Moyen Âge…

Le jardin de Bois Richeux © CDT 28

Jardin des simples, un jardin de monastère

À partir du VIIIe siècle, chaque monastère possède un jardin médicinal, ou jardin des simples. Il est situé le plus souvent près de l’infirmerie. On y cultive des plantes médicinales ou aromatiques. On y trouve de la menthe, de la sauge, du fenouil, du cumin, de la rue, des iris, du cresson, des lys, de la sarriette, du romarin, etc… Grâce à l’herboriste qui consulte les Réceptaires (recueils de remèdes), les moines fabriquent dans un savant dosage des remèdes sous forme de pommades, de tisanes et d’onguents. Ils possèdent une connaissance empirique mais très précise des vertus médicinales des plantes. Ils les cultivent à usage thérapeutique pour leur communauté mais aussi pour tous ceux qu’ils accueillent et qu’ils soignent.

Déjà à l’époque, la pharmacie des moines se divise en six registres : les plantes contre la fièvre, les plantes pour les femmes, les plantes cicatrisantes, les purges, les plantes contre les maux de ventre et les plantes antivenimeuses. Les moines voient alors en chaque plante médicinale une manifestation de Dieu qui créé les ressources végétales thérapeutiques à la portée des hommes. Ils ont cette vision du monde que ce ne sont pas les choses en elles mêmes qui sont importantes mais la réalité spirituelle à laquelle elles renvoient.

La jolie symbolique spirituelle des fleurs

Les carrés d’herbes influencés par la Sainte Trinité

Très influencés par la symbolique biblique, on trouve généralement ces carrés d’herbes multipliés par trois. Ils représentent ainsi la Sainte Trinité. Leur disposition correspond également à une optimisation de l’espace, idéale pour les petits jardins, les terrasses ou les balcons… On peut ainsi cultiver un maximum de variétés sans perdre de place, pour avoir une récolte correspondant aux besoins de la communauté ou de la famille.

Dans la tradition monastique, le jardin des simples côtoie le potager, le jardin d’ornement (pour la prière), le jardin des plantes tinctoriales (des colorants naturels pour teintures) et le verger. Ces jardins doivent symboliser la perfection, inhérente à toute œuvre de Dieu. Les références sont omniprésentes : la présence du buis qui symbolise l’immortalité, un puits ou une fontaine au centre du jardin pour symboliser la résurrection, et parfois un banc pour s’adonner à la contemplation et à la méditation.

Les arbres et leur belle signification dans la Bible

Quelles plantes médicinales cultiver dans son jardin des simples ?

La plupart des plantes alimentaires sont également des plantes médicinales. N’hésitez surtout pas à inviter les plantes aromatiques et condimentaires à entrer dans votre jardin des simples : L’hysope contre les bronchites comme pour rehausser les sauces ; la lavande contre les troubles du sommeil ou pour aromatiser les desserts ; la menthe contre les troubles de la digestion, pour parfumer encore une multitude de plats ; le romarin pour son action sur le foie mais aussi pour aromatiser les viandes, le thym pour éloigner les rhumes et composer les bouquets garnis… Et encore l’aneth, la camomille, l’armoise, le serpolet, le souci, la verveine… la liste est vraiment longue !

En images : ces plantes médicinales à planter dans votre jardin des simples




Lire aussi :
Les jardins dans la Bible, lieux de salut

Tags:
jardinsanté
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement